LES ENFANTS DE L'UN Index du Forum LES ENFANTS DE L'UN
BONJOUR ÊTRETÉ ! La route de l'Unité, de la fusion avec le SOI s'ouvre à nos cœurs ardents et nos yeux émerveillés
 

   FAQ  -  Rechercher  -  Membres   -  S’enregistrer   Connexion
« L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LES ENFANTS DE L'UN Index du Forum >>> SPIRITUALITE >>> SHAUMBRA
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Célébriän
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 2 082
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 22 Juil - 18:47 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

SHOUD 12 : « L’Esprit est Présent »
 - ADAMUS, canalisé par Geoffrey Hoppe
Présenté au cercle cramoisi
Le 2 juillet 2011

   
Citation:

Je suis ce que je suis, sans faute, Adamus du domaine souverain.
Entièrement intégré maintenant avec St Germain après notre rencontre à Sedona et avec tous les endroits. C'est là où j'ai choisi de faire mon intégration. (rires)
En parlant de ça, que montre le baromètre makyo aujourd'hui ? A combien est le niveau de makyo dans la pièce ? Haut ? Bas ? Et le makyo en ligne - hmm, cette caméra s’il vous plait, Roy, vous êtes parti un moment - (il parle à la caméra) à combien est le niveau de makyo pour ceux qui regardent en ligne ? Un peu plus élevé que celui du groupe ici.
Le niveau de Makyo. Pas trop mauvais aujourd'hui. Pas trop mauvais aujourd'hui. Vous vous en dépouillez pour arriver à la clarté, à votre vrai message, à vous Peter. Et alors Peter cesse d'exister, merci mon dieu ! Merci mon dieu, parce qu’alors le Je Suis existe. Désolé de vous choisir Peter, mais vous vous asseyez tout le temps.sur le bord de la rangée
PETER : C’est fait exprès !
ADAMUS : Prenons une respiration profonde, Shaumbra, alors que nous commençons aujourd’hui, ce message. Ahh ! Bonne, bonne conscience dans la pièce ici et aussi pour ceux qui regardent en ligne. Larry ?
LARRY : Comment allez vous ?
ADAMUS : Je vais bien comme toujours. Comment allez-vous ? Ne me faites pas de makyo ici.
LARRY : Mieux.
ADAMUS : Mieux. C'est une bonne réponse. Mieux. Excusez moi une minute. (il sort dehors) C’est mieux. Je crois qu'il y avoir une fête ! (des grills et des tables sont installés dehors). Je crois que Shaumbra va fêter quelque chose, et je crois que je ne vais pas tourner autour pour… des hamburgers, vrai ? Hamburgers et saucisses ? (rires)
Alors, chers Shaumbra… je resterai un peu. (il revient à l'intérieur)

Que demandez-vous ?
Chers Shaumbra, la résonance qui vient de votre intérieur, de l’intérieur de tout le monde, est si simple, si claire. Ce que vous appelez en ce moment est exactement ce que vous obtenez dans votre vie. Ce que vous appelez dans ces rencontres avec nos… (il prend le chapeau de quelqu'un). Merci. Encore, je souhaite qu'un de vous qui aurait une plus grande tête apporte un chapeau de temps à autre.
Ce que vous appelez lors de ces rencontres est exactement ce que vous recevez. Ce n’est pas le moment de St Germain, C’est le moment pour Adamus. Adamus, l’homme du moment. Juste ce qu’il faut à Shaumbra, à vous, à cette chère Linda, à Aandrah et à On, à tous les enseignants du Crimson Circle, certainement à Cauldre - et c’est ce que vous avez. (rires car il pose avec le chapeau) Merci. Merci. (applaudissements de l'assistance)
Alors, chers Shaumbra…, merci. (il rend le chapeau) chers Shaumbra, ce qui est à l'intérieur, qui élude parfois le mental – le mental ne comprend pas vraiment ce qui est ici, ici (coeur) – il élude et il crée la confusion. Et vous avez appelé ce qui est au coeur, qui contient vraiment beaucoup plus de puissance que cette chose (tête), vous avez appelé et avez dit, « je veux avancer. Je veux m’expanser. Je veux sortir de ce makyo bloqué et lourd, qui traite ce qui est orienté vers la réalité. Je veux avancer. » Alors quand vous appelez, vous recevez.

Et vous devenez plus clairs maintenant, vous tous, au sujet de ce que vous appelez. Vous avez à passer par l'exercice d'écrire un livre. (il parle à Todd Schaafer qui vient juste d’écrire « le guide de l'acceptation "). Ce n’est pas tant au sujet du livre; c'était une grande opportunité pour vous, Maître Todd, de vous dépouiller des vieux trucs. Vous avez libéré beaucoup de vies appartenant à la vieille identité, makyo, comme vous l’avez découvert, de vieilles vérités, de vieux clichés qui ne sont plus appliqués dans votre vie. Et vous êtes si audacieux maintenant que vous le partager avec les autres, ce livre sera laissé sur le chemin pour d’autres qui le trouveront au moment exact, à l’endroit exact, de façon synchrone dans leur vie.

Alors vous appelez et c'est ce que nous avons ici, ce mélange, ce message, cette manière différente de faire les choses, Edith, vous savez, que certaines personnes peuvent ne pas résonner avec ça. Ça n’a pas d’importance. Ça n’a pas d’importance. Ce n'est pas meilleur ou pire. C’est ce que vous avez appelé. Par conséquent, nous sommes que nous sommes. Nous y voilà.
Donc ! (rires car il regarde Linda, qui est habillée comme la statue de la Liberté en l'honneur du 4 juillet, le Jour de la Déclaration d'Indépendance des États-Unis). Incroyable !
EDITH : Oui !
ADAMUS : Vous ressemblez à certaines des femmes françaises avec qui j'avais l'habitude de sortir. (beaucoup de rires et d’applaudissements) ou est-ce que je remarque une légère ressemblance avec les cornes sur leurs têtes ? Je ne sais pas. Mais c’est beau en effet, (Linda le tape avec sa « torche ") c’est beau… vous ne pouvez pas donner des coups de poing au channeler.
LINDA : Non, je vous ai fouetté avec ma torche.
ADAMUS : Parlons de la liberté, et merci pour le déguisement – merci aux rares qui l’ont fait. Merci d’être sortis des vieux rôles et de vous amuser.
LINDA :
Qu’y a-t-il dans mon livre ?
ADAMUS : Mmmm…. Les récompenses d'Adamus !
LINDA : Yahoo-ooo ! ! ! ! (elle montre les récompenses d'Adamus dans son « livre ")
ADAMUS : Et qu’est qu’il n’y a pas dans votre livre ? De l’argent. De l’argent.
LINDA : Ahhh ! Pauvres vous. Pauvres vous.

« Histoire »
ADAMUS :
Parlons de liberté tant que nous sommes sur le sujet, tant que c’est si proche. Et je dois… avant que je lance ma discussion je dois vous rappeler que l'histoire est l'une des plus grandes fictions de tous les temps.
LINDA : Mm hmm.
ADAMUS : Où est ce bouton pour les rires dont j’ai entendu parler ? (rires car elle prend la télécommande et vérifie ses notes). Elle doit lire les instructions. C'est vraiment un mauvais point. Laissez-moi répéter cela. L'histoire est l'un des plus grands contes de tous les temps. (rires et quelqu'un appuie sur les rires enregistrés). Ce n’est pas encore prêt pour la première partie de soirée. Une des plus grandes fictions de tous les temps, parce que l'histoire, bien, votre histoire, l’histoire de vos incarnations, ne l'est pas vraiment.

Tout d'abord, comme Kuthumi l’a si magnifiquement précisé récemment à Sedona (dans la rencontre d'âme), il n'était pas vraiment Pythagore. C'est de la famille, peut-être, le cousin ou le frère de cette âme, mais ce n'était pas vraiment Kuthumi, et il n'était pas Pythagore ou Balthazar ou aucun des autres qu’il est supposé être. C'est linéaire. C'est une progression linéaire de l'esprit, et le vrai esprit ne progresse pas linéairement.
Il y a une association, vous pourriez dire, avec ces aspects de l'âme - cousins, une familiarité, et en effet, une consanguinité, parce qu'ils sont venus de la même source d'âme - mais comme Ah-Kir-Rah l’a précisé à Kuthumi, ce n'est pas vraiment vous.

C'est une chose merveilleuse que d’aller au delà du concept de la vie - vous naissez, vous péchez, vous mourez, vous allez en enfer ou ailleurs. C'est un saut quantique pour commencer à considérer les incarnations, le concept de la réincarnation. Rappelez-vous comment c'était quand vous avez pris conscience la première fois de la réincarnation ? Combien c’était libérateur, combien c’était beau et que ça débloquait, parce que vous n'aviez plus juste qu’une chance, mais vous en aviez 1400 ou plus. Si vous ne l’aviez pas fait comme il le fallait cette fois ci, vous pouviez le faire la fois prochaine.

Mais d'une certaine manière, comme Ah-Kir-Rah l’a fait remarquer, Kuthumi n'était pas vraiment ces incarnations. Aucun besoin pour lui d’emmener ces bagages avec lui. Aucune raison pour vous d’emmener les bagages des incarnations de votre âme avec vous. Mais oui, vous retrouvez des mémoires, une sensation, une association quand vous allez dans un certain endroit. Cela se montre à Athènes, à Moscou, vous ressentez du déjà vu et vous vous dites : J’ai eu une vie antérieure ici». Bien, non, pas vraiment. Votre âme a eu une vie là bas. Vous, mes chers, êtes libres. Vous êtes absolument libres. C’est étonnant. Vous n'avez pas tous ces bagages à porter. Vous êtes ce que vous êtes.

On pourrait discuter – on en a discuté dans certaines écoles de mystère - que les incarnations précédentes étaient plutôt linéaires jusqu'à cette incarnation. Mais cette incarnation, comme Tobias l’a dit, est différente. C'est cette vie ci. Vous êtes l'aspect, l'être qui va faire l'intégration des vies, qui va ramener les aspects de l'âme, soyez l'âme, soyez l'âme dans cette vie. Elle ne sera plus lointaine. Elle ne sera plus insaisissable. Elle ne sera plus cachée dans les recoins sombres de votre passé. C’est ici. C’est maintenant.

Quand vous appelez à partir de votre être, que votre mental comprenne les mots ou pas, quand vous appelez pour l'évolution de votre âme, vous l’avez. Vous l'obtenez. Il se peut que ce ne soit pas toujours ce que cet aspect veut ou ce que votre mental attend, et parfois je sais, vous entrez dans, oh, une sorte de confusion, de consternation et de frustration qui est différente de ce que vous avez pensé que ce serait, mais c’est exactement ce dont vous avez besoin. C’est exactement ce que vous avez choisi. C'est ça, là où nous nous réunissons ensemble comme ceci, là où nous rions, qui est… qui est un miracle en soi, que les êtres spirituels ont appris encore à rire. Drôle. ( rires, Linda essaye de mettre en route les rires enregistrés) ouais.

Mais revenons à l'histoire. (les rires enregistrés jouent finalement). Revenons à l'histoire. L'histoire est le plus grand conte, parce qu'elle ne contient pas tous les éléments. C’est souvent écrit comme vous le dites, par les vainqueurs, par les disciples. Il y a tellement de fausses informations au sujet du temps de Yeshua, par exemple. En fait, je riais sous cape à cause des transparents « bibles contre conneries » qui étaient là avant, parce qu'il y a tellement d’information et les gens le prennent de façon tellement littérale.
Ne faites jamais ça avec aucune de ces informations. Tout d'abord, parce qu’elle reculera. Deuxièmement, il s’agit de l'essence, pas des mots. Il s’agit de ressentis, de rayonnement, pas de détails. Quand vous commencez à citer des expressions exactes à partir des messages, vous rebutez vraiment les gens. Vous me rebutez (il fait une pause, attendant les rires enregistrés), et en fait vous vous rebutez. Votre soi n'aime pas entendre toutes ces choses didactiques… (rires enregistrés) je suppose que nous avons une pause dans le système aujourd'hui. (rires enregistrés)
Oh, nous ne sommes pas linéaires ! Oh je vois. Sentez-vous libre de mettre ça en route toutes les fois que vous le voulez. (rires de l'assistance car on entend les rires enregistrés 2 fois)
L'histoire de ceci… (un dessin apparait qui fait « Aarrrgh ! Aaaarrrgh ! ! "))
LINDA : Je n'ai pas fait ça.
ADAMUS : L'histoire de ce pays n'est pas ce qui est écrit dans les livres. Bien, une partie est écrite dans les livres, mais la vérité de ce pays, l’Amérique, n'est vraiment pas dans les livres. Oh, elle ne serait pas si bien passée, et finalement, ça n’a pas vraiment d’importance.
Puisque nous sommes habillés pour l'occasion, puisque nous parlons de la liberté et puisque c'est votre week-end sacré - oh, les Américains le traitent de façon si sacrée. (rires car il fait une pause et Linda essaye de faire passer les rires enregistrés). Okay, et maintenant nous allons enlever ça. (rires car il prend la télécommande de Linda et la donne à Norma). Ne la lui donnez pas ! (à Garret) Mon dieu ! Le renard qui observe le poulailler, non ! (plus de rires)

Histoire européenne
Jetons un coup d'oeil, un bref regard rapide à l'histoire. L'Europe était dans l’agitation, bien, aussi loin que je puisse me rappeler. L'Europe était particulièrement agitée autour des 17e S et 18e S. Il y avait beaucoup de batailles et de guerres, de petites et très puissantes familles contrôlaient les gens et leurs vies, et ça ne pouvait plus continuer. Quelque chose devait changer. Mais le système n'a pas voulu changer. Le système était plutôt heureux avec lui-même, mais la conscience de la terre - la terre physique et la conscience des personnes sur ces terres - était fatiguée et avez fini, pour des raisons que j’expliquerai dans cette discussion. Mais principalement c’était un point dans le changement d'une ère, un changement d'une ère que vous expérimentez maintenant dans ses changements cumulatifs.

Il a dû y avoir un changement finalement dans l'équilibre du masculin/féminin, qui n'était pas très présent en Europe alors. Le masculin dominait, c’était des énergies très masculines, même avec certaines des reines que je connaissais et avec lesquelles j’ai travaillé. Elles étaient toujours très, très contrôlées par le Conseil des hommes autour d’elles.

L'Europe alors, bien que nous ayons déployé beaucoup d'efforts pour essayer d'apporter un certain équilibre, l'Europe alors n’était pas dans l’acceptation d’une nouvelle compréhension de l'esprit, de Dieu. L'église, que j'ai chèrement aimée à ses débuts, s’il vous plait, comprenez bien, je l'ai aimée chèrement, comme vous l’avez aimée. Je faisais partie d’un groupe, un grand groupe, qui a aidé à la créer, qui a aidé à apporter l'énergie de Yeshua sur cette planète. Et puis, oh, cinq, six cents ans après la fondation de l'église, elle a commencé à être corrompue par l'humanité, par le virus de l'énergie sexuelle, et en particulier du déséquilibre masculin.
L'église a pris un bastion à travers toute l'Europe en politique, dans les finances, absolument dans l'art – ce qui était une honte, parce que comme je l'ai dit avant, l'art sauvera le monde. Vraiment. L'église a eu un bastion dans les gouvernements et dans toutes les affaires. Quoi qu’il arrivait, vous pouviez être sûrs que l'église avait une main dessus, bonne ou mauvaise. Oh, elle avait une main sur une partie de la corruption et sur certains des groupes criminels. Elle avait une main dans tout marché, distribution de produits, ce qui est vraiment la distribution d'énergie. Donc ce n'était pas que le prêche des textes sacrés, qui sont absolument sacrés, car si vous retournez avant les traductions, de belles choses ont été dites.

Donc il y avait ce grand déséquilibre qui nous était difficile à résoudre. Il y avait toujours un combat contre ces autres forces ; l’une des raisons pour lesquelles certains des groupes, comme celui qui s’appelait la confrérie blanche – il ne s’est en fait jamais appelé comme ça, c’était La Confrérie - les francs-maçons et les autres sont nés. (a) ils sont nés pour que les gens puissent vraiment étudier les mystiques et (b) pour que les gens puissent avoir un travail en dehors de l'église. Un peu comme une union libre.
J'ai énormément traité avec des gens comme Madame de Pompadour, Maria Josépha en Allemagne, Margot des régions françaises, et beaucoup, beaucoup d'autres de la royauté féminine. Bon nombre d'entre elles en fait participaient – participaient secrètement - aux écoles de mystère.

La plupart d'entre elles se sont incarnées en Europe– à la fin du 17e S et tout au long du 18e S - dans les familles royales, les positions du pouvoir, spécifiquement pour essayer d'aider à changer l'équilibre de tout ce qui avait lieu en Europe.
Quand elles, quand vous, quand moi et les autres qui travaillaient là dessus se sont rendus compte que ça n’allait probablement pas changer, qu'il était plus difficile de vider une vieille maison que de la reconstruire - la Maison de l'Europe - nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une nouvelle terre, une terre libre qui avait été installée en fait, préservée pendant très longtemps, appelée l'Amérique.
Ça n’a pas d’importance qui l'a découverte - la Norvège - mais le point est que… (rires) le point est que… hein, ils lutteront à ce sujet pour l'éternité. Le point est que nous avons réalisé qu'il serait plus facile d'installer une nouvelle terre, une terre libre, celle qui s'est appelée la nouvelle Atlantide. Il était plus facile d'apporter certaines des énergies féminines ici, quelques femmes et les autres – les femmes que je viens de mentionner - étaient d’accord pour s’installer dans ce pays.

Maintenant, les livres d'histoire parlent des signataires de la déclaration d'indépendance et de la constitution, et vous connaissez le nom de beaucoup d'hommes. Ils sont entrés plus tard. Ils ont également compris - un bon nombre d’entre eux - ce qui se passait. Ils ont compris que c'était ces femmes d’Europe, épouses des rois, des princes, des barons et des comtes, qui aidaient à créer ceci.

L'Amérique deviendrait un phare. Elle attirerait des personnes finalement du monde entier. La seule façon pour que ce pays fonctionne était d'avoir des gens de toutes les terres d'Europe, d'Afrique et d'Asie et ensuite ce que vous appelez maintenant l'Amérique du Sud. Ils deviendraient des autochtones, ceux qui seraient sur cette terre depuis longtemps avec les nouveaux arrivants. Ils l'appellent le melting pot, mais il y a dû avoir cet équilibre, cet équilibre de l'énergie féminine ici.
Et ça a dû être tolérant, même envers les organismes religieux. Ça a dû être tolérant envers l'église. Vous avez pensé que nous avions dit, « non, empêchez l'église d'entrer, » parce que c’est elle qui posait tant de problèmes en Europe avec le déséquilibre masculin et c’est ce que nous appelons le virus de l’énergie sexuelle.

Histoire américaine
Alors ce grand pays a été installé, et il y en a eu beaucoup qui sont venus ici avant le Mayflower . Ils n'ont pas été écrits à son sujet. Il y en a eu beaucoup qui sont venus ici pour préparer énergétiquement cette terre. Certains peuvent avoir des souvenirs, parce que votre âme pourrait avoir eu une incarnation à ce moment-là. C’est très semblable à ce que les êtres angéliques ont fait quand ils sont venus sur terre avant qu'elle soit peuplée par quelle chose de vivant. Les êtres angéliques sont venus ici et ont semé. Alors ces groupes sont venus en fait en Amérique longtemps avant que les livres d'histoire en parlent, et ils ont semé.

Ils ont parlé aux autochtones, le peuple des premières nations, ce que vous appelez les Indiens, à propos de la création de cette nouvelle Atlantide ici. Les autochtones ont totalement compris. Cela fait partie de leur lignée et d’une partie de leur histoire qu'ils transmettent de générations en générations, « un jour cette grande terre hébergera des personnes du monde entier, des gens à la conscience élevée, des gens qui comprennent ce qu’il se passe dans la nouvelle ère de l'humanité. » Et les rapports originaux avec les autochtones étaient favorables et justes, équitables et vrais.
Malheureusement, plus tard il s'est avéré qu'une partie des indigènes n’ont pas vraiment voulu arrêter, alors que c’est ce qu’ils avaient convenu. Les Anasazis - parlons d’eux - ont compris qu'à un certain moment cette terre hébergerait des personnes du monde entier qui cherchaient à s’installer sur la terre de la liberté. Ils sont partis, tous en une fois - poof ! oh, vous pourriez dire que c’était une maladie – ça n’a pas d’importance. Vous pourriez dire que c'était une soucoupe volante - probablement pas. Qu'importe ce que vous dites, qu'importe ce que l'histoire dit, ça n’a pas vraiment d’importance. Mais ils ont compris, et bon nombre d'entre eux se sont incarnés de nouveau dans ce que vous appelleriez les premiers colons sur cette terre.

Cette terre a été infusée avec l'énergie féminine et masculine dans un équilibre très sain. Elle a été préparée selon les principes de la liberté, la liberté pour chaque personne. Oui, je sais que vous pouvez arguer du fait qu'elle a pris des centaines d'années pour y arriver, pour qu’existe le vote pour les femmes. Ça n’avait pas d’importance, parce que les femmes étaient vraiment l'influence… ou, je devrais dire, les déesses, le féminin, était l'influence sous jacente de ce pays.
Alors les gens sont venus ici et cela a été installé avec une grande quantité de liberté. Et nous avons parlé de la liberté dans certains de nos messages précédents. Les humains veulent-ils vraiment la liberté ? C'est contestable. Mais à l'heure de la fondation du pays, oui, ils l’ont fait.

Donc, chers Shaumbra, ce pays a été désigné comme étant le phare pour rayonner sur toutes les autres terres, à travers toute l'Europe, l'Afrique, l'Asie, dans le monde entier ce que pourrait être cette liberté.
Il était connu que ce pays aurait une abondance de ressources, d’argent, ce que vous appelleriez le pouvoir - mais c'est juste la capacité d'attirer l'énergie pour vous servir – il était connu que ce pays aurait la force de passer à travers les temps les plus noirs, les plus noirs sur terre avec les guerres mondiales et les autres événements, qu’il demeurerait fort. Il resterait la lumière pour les endroits les plus noirs de l’humanité. Il resterait fort même quand il y avait des êtres d’endroits extérieurs, de dimensions externes, qui essaieraient d’interférer.

Ce pays, dans son essence, a su qu'un jour il libérerait ce rôle. Il n'aurait pas besoin qu’il y ait une puissance forte sur cette planète, il n’y aurait pas besoin qu’il y ait un endroit où se trouverait une quantité considérable d'abondance ou de pouvoir, et c'est exactement ce qui se produit en ce moment.

La nouvelle Atlantide fonctionne. Je sais que bon nombre d'entre vous se demandent où va ce pays, pourquoi ces problèmes économiques. Bien, l'économie est un problème dans le monde entier, pour la majeure partie. Et je ris car récemment quelqu'un a demandé si j’avais prévu que l'économie mondiale s’effondrerait ? C’est déjà fait. C'est la partie belle. C’est fait ! Elle est vraiment basée sur rien de nos jours, autre que peut-être la confiance, et les gens sont sortis de la confiance.

La vraie structure de l’économie mondiale s’est effondrée il y a quelques années. Et la chose intéressante c’est qu’elle continue toujours. Vous continuez toujours. Ce n’est pas comme l’époque de la Dépression où elle a infligé des dégâts partout. C'est la chose étonnante. Ça s’est effondré et nous sommes ici. Parce que la conscience a choisi d'avancer, elle n'a pas besoin de la structure qu’elle avait avant. Elle n'a pas besoin d'une structure commune-Iste, comme certains prétendent - une structure communiste. Elle n'a pas besoin d’un effondrement total. Elle s’est effondrée, et nous y voilà !
C'est une bonne analogie avec vous-même. Vous vous êtes effondrés, et vous êtes toujours ici. Vous vous êtes effondrés de toutes les manières possibles - mentalement, physiquement, spirituellement - mais pourtant il y a quelque chose qui persévère maintenant en vous, dans votre rapport avec votre âme, dans votre désir et votre passion de vivre, qui simplement continue. C’est incroyable.

C'est une théorie intéressante - les choses peuvent s’effondrer et encore continuer. Ça défie la physique et la logique, mais c’est très, très vrai. Observez comment, au cours des prochaines années, si vous personnellement ou des groupes, des nations ou le monde, pouvez en fait vous écrouler. En d'autres termes, la vieille identité se dé-structure, se dé-identifie. Mais la vraie identité, la véritable vérité continue à vivre. Ah ! C'est une chose merveilleuse.

Donc, chers Shaumbra, prenons une respiration profonde avec cela.
Maintenant, gardez tout ça à l'esprit. Nous allons relier les points, parce qu'ils sont tous liés ensemble.

Histoire Atlante
Nous allons maintenant revenir à l'Atlantide. L'Atlantide. Nous allons y revenir, parce que l'Atlantide a représenté fondamentalement la deuxième ère de l'humanité. D'abord la Lémurie, ensuite l'Atlantide.

La société Atlante n'avait vraiment aucun concept de Dieu. Ils recherchaient la source, mais pas dans ce à quoi vous pensez en termes spirituels. Il n’y avait aucun concept d’un être plus grand. Ils cherchaient la magie. Ils cherchaient le secret. Ils cherchaient l'élixir, et beaucoup d’Atlantes encore, à ce jour, font cela. Et vous, chers Atlantes, vous êtes tombés dans ce même piège parfois. Ils cherchaient cette chose, comment mélanger deux ou trois substances ensemble pour obtenir la source de vie de base, si elle était dedans… ils ont pensé qu'elle était dans les eaux ou dans certains aliments. Et ils ont commencé à regarder fixement le ciel - vous avez commencé à regarder fixement le ciel – en disant, « cela doit être dehors, parce que nous ne l'avons pas trouvé ici. Cela doit être dehors quelque part dans ce ciel magique, dans les étoiles la nuit, » et ils ont commencé à faire, en fait, beaucoup de choses intéressantes. L'astronomie et les astrologies originales sont venues de l'Atlantide.

Alors qu’ils faisaient toute cette recherche dans les étoiles, recherchant encore la source - et c’était l’heure, c’était l'évolution de cette ère – les choses ont commencé à se dérouler. Les choses ont commencé à s’effondrer en Atlantide.
Maintenant, vous pourriez dire que, bien, que ça a été provoqué par Azura Timu*, par les guerres et le déséquilibre de l’énergie sexuelle. Ces choses sont venues en réponse, juste comme les choses vous répondent. Ces choses ont répondu à l'appel de la conscience, l'appel de l’intérieur, pour la prochaine évolution, la prochaine spirale, la prochaine grande étape, l'étape qui a dit, « il doit y avoir quelque chose de plus, et il s’agit du temps de l’intégration, de travailler avec ça, et être ce quelque chose. Qu’est ce que c’est ? »
(*Tobias parle longuement d'Azura Timu dans la présentation appelée « Atlantide Rising.")

Bien, l'Atlantide est tombée, pour plusieurs raisons - guerres, climat, destruction, astéroïdes, et tout le reste. Elle est tombée. Ce n’est pas arrivé en une seule fois, mais cela a été douloureux. Ça a été très, très douloureux. La plupart d'entre vous êtes passés par cette douleur, mais il y a une certaine douleur résiduelle qui reste, parce que c'était une terre que vous avez vraiment aimée très longtemps.
L'Atlantide était un endroit de société communale, ce qui veut dire que vous avez vécu ensemble. Il n'y avait aucune individualité. Il n'y avait aucune unicité. C’était le grand un. Vos enfants ont été élevés dans la communauté. Elle était comme un super grand kibboutz. Uh, um. Ce n’est plus drôle, n’est ce pas ? Mais c'était drôle. Une très grande communauté… (rires enregistrés) une très grande communauté.

Et cela a commencé à s’écrouler - pour une bonne raison, ça a commencé à se détériorer – les Atlantes, les humains qui sont restés, sont allés vivre sous terre. Ils l’ont fait en effet. Il y en avait très, très peu qui pouvaient même survivre à la surface de la terre alors. C’était violent avec des feux, des inondations et des tempêtes… un peu comme maintenant. C’était très violent. C'était difficile. Les bêtes, les animaux, étaient devenus féroces. Le tissu, la structure énergique que les humains avaient avec les animaux, était détruite. Les animaux s’en sont pris aux humains et vice versa. Ce n’était pas des temps très jolis. La plupart de ceux qui sont restés sont allés sous terre.
Maintenant, il y a une métaphore intéressante ici. Sous la terre, ils ont pensé que c’était sûr- vous avez pensé que c’était sûr - pour se cacher. Certains ont pensé que vous seriez plus près de la source cristalline, qui était l’énergie contenue dans les cristaux qui ont permis à la société de continuer. Vous aviez l'électricité grâce à de petits fils qui courraient partout – C’était beau. Ahem, c’était sarcastique.
LINDA : Ha, ha, ha.
ADAMUS : Les Atlantes utilisaient les cristaux et sont donc allés sous terre. Ils avaient l’habitude d’aller sous terre de toute façon, parce que c'est là d’où venait l'énergie pour eux. Ils sont allés sous terre, mais la métaphore, le symbolisme est très, très important ici, parce que c'était l’évolution d'une ère. Ils avaient cherché la réponse dans les étoiles. Il était temps de devenir vrais, de descendre vers la terre, de se connecter à Gaia.
Un des problèmes avec la Lémurie était que l'esprit dans un corps physique était si léger et si aérien qu’il ne pouvait pas tenir ici, il ne pouvait pas s’ancrer, et cela a continué même en Atlantide. Maintenant, en étant sous terre, cela a vraiment lié cette connexion avec Gaia. Cela faisait des dizaines de milliers d'années que les humains ont vécu la plupart du temps sous terre, et quand le temps est venu, ils ont commencé à émerger. Dont les pyramides. C'était la façon de remonter. C'était une sorte de protection et d’hébergement. C'était également une sorte de point focal énergique.

Les pyramides, mes chers amis, pour la plupart - pas toutes, mais la plupart - ont été construites sous terre. L'histoire dit : « bien, non. Ils ont dû prendre des tas de rochers, les tirer sur des milliers ou des centaines de milliers de km, les rochers étaient trop grands à gérer même pour des groupes d’hommes. Ils les ont construites sous terre. Il restait encore assez de ressource énergétique dans les structures cristallines dans le sol, plus les sources d'énergie naturelles souterraines - sources thermiques, sources de chaleur, sources de pression - ce n'était pas si difficile de les construire du bas vers le haut.

Et, révélations intéressantes, maintenant ils trouvent de plus en plus de pyramides enterrées profondément dans la terre. Bien, ce n'est pas juste la poussière du désert qui les a couvertes. Beaucoup de… ils vont trouver qu’elles ont été construites sous terre. Il y avait de stupéfiants systèmes de tunnels qui passaient par elles. Qu'avez-vous dû faire pendant ces 10.000, 20.000 ans sous terre ? Construire plus de tunnels, vous savez, se relier. Il y avait les grands fleuves souterrains qui transportaient les marchandises d’un endroit à l'autre.
Les plantes… vous dites, « bien, mais il fait noir là dessous. » Non, ça ne l’était pas, parce qu'il y avait assez d'énergie cristalline – il y en a toujours – qui fournissait une belle illumination, une illumination régulière, en fait, et tout à fait franchement, plus belle que le soleil. C'était un rayonnement. Le soleil a une lumière très dure et des effets énergiques durs. Ces structures cristallines étaient belles. Et elles ..… les Atlantes savaient les utiliser pour générer tout ce qu’ils voulaient. C'était leur source d'énergie. Ils pouvaient faire pousser leur nourriture. Ils pouvaient, oh, ils pouvaient guérir avec cette énergie.
Il ne reste pas beaucoup d’énergie cristalline à l’intérieur, autre qu'un très grand cristal au centre de la terre. Ce n'est pas de la lave fondue en bas ; c’est un énorme cristal au centre de la terre. Toujours là. C'est une bonne chose. C'est ce qui vous permet d'être ici.

Donc. Les énergies dans les cristaux ont commencé à partir il y a longtemps, et tout est approprié, parce que les humains l’ont appelé. Ce n'était pas parce que vous étiez mauvais, ce n'était pas parce que ces énergies ne vous ont pas aimé qu’elles sont parties. C'était approprié. C'était la transition, parce que finalement, cher David, chères Penny et Edith - ma chère Edith, oh, un baiser aujourd'hui (il l'embrasse) - parce que finalement il s’agit de réaliser que c'est ici. C’est ici, ou c’est ici que le vide les attire. Le Je Suis les attire.

Histoire récente
Donc, prochaine étape, les humains commencent à émerger de la terre. C’était traumatisant au début et difficile. Il y avait en fait beaucoup de belles choses … il y avait des jardins dessous. Il y avait de beaux jardins. Ils ont essayé de recréer certains de ces grands jardins plus tard. Les jardins à Babylone essayaient d'être une reproduction directe de certains des merveilleux et étonnants jardins souterrains.
Maintenant, ne soyez pas piégés en pensant que vous devez rentrer à la maison et acheter une pelle pour commencer à creuser. (rires) Il s’agit de vivre ici, maintenant. Je peux en entendre certains, oui. Si j'étais un meilleur vendeur, j’apporterai une pelle spéciale Adamus… pour votre makyo. (rires)
LINDA : Ha, ha, ha, ha, ha.
ADAMUS : (rire) l’assistance est exigeante.
Alors, chers Shaumbra, maintenant, comprenez que l'ère changeait, on sortait de l'ère Atlante pour entrer dans l'ère de Christos – l’ère cristalline, l’ère du Christ - donc tous ces changements faisaient partie de cela. Dans l'ère de Christos, il s’agissait de commencer à comprendre le concept de Dieu, de l'Esprit, de la Source, mais la Source ne devant pas être un endroit ou une chose, la Source étant toujours présente, la Source étant vous.

Ainsi le concept de Dieu, de l'esprit, a commencé à s’étendre, et ceux qui vivaient maintenant à la surface, ceux qui vivaient à la surface, comme les humains sont enclins à le faire, ne pouvaient pas simplement accepter le concept de Dieu. Ils ont commencé à créer des dieux pour tout - des dieux du ciel, de l'eau, du feu, des oiseaux, des ours, des poissons, et vous leur avez donné des noms, un dieu a été crée pour ça. Il reste encore quelques religions sur cette terre qui adorent plus de 100.000 dieux.
Maintenant, il n'y a pas un humain ici capable d'adorer et d’apaiser tous ces dieux, parce que, vous savez, les dieux sont inconstants et ils ont besoin de beaucoup de vénération. Il n'y a pas assez de temps dans une journée pour chacun des 100.000 dieux, et ils ne sont pas vraiment heureux quand vous essayez de le faire en une seule fois. Ce n’est pas très honorifique. Je ne peux pas croire à quel point je suis drôle aujourd'hui et que vous ne l'êtes pas. (rires)

Donc les humains ont commencé à créer ces très nombreux dieux, et à les adorer. Et d'une certaine manière c’était correct, parce qu'il y a une conscience oiseau. Il y a une conscience arbre. Il y a une conscience fourmi. Pour chacune des espèces il y a un groupe ou une conscience collective sur laquelle vous pouvez vous brancher. Mais ce n'est pas un dieu, comme on dit, et il n'a pas besoin d'être adoré. Le feu est une énergie amenée par la conscience. C'est une énergie qui répond à la conscience. Toute énergie répond et se manifeste de différentes manières.

Alors finalement un Atlante merveilleux – un grand Atlante, a été un chef et a connu beaucoup d'entre vous dans vos jours Atlantes - par le nom d'Abram - Abraham - est venu et a dit : « assommons tous ces dieux et ramenons le à un Dieu. » Son concept était très clair, et il avait en fait tout à fait raison. Il a dit : « comprenons le concept de… » - le concept original je suppose que vous pourriez dire était Panthéisme, et cela concernait un seul Dieu - il y a juste une source - et c'était bien jusqu'à ce que beaucoup, beaucoup, beaucoup d'années plus tard les humains commencent à semer la pagaille avec celui-là. Parce qu'Abraham, dont, d'ailleurs, la plupart des religions principales du monde sont issues - l'Islam, le judaïsme, le christianisme - Abram a eu le concept d’un seul Dieu et que ce Dieu était un Dieu vivant, un Dieu réel, et que Dieu était toutes les choses.

Plus tard l'homme a déformé cela et a commencé à mettre Dieu ailleurs, et ce n’était pas censé l’être. Les églises ont commencé à dire : « pas le Dieu - un Dieu, absolument; cela était bien plus facile pour nous tous – mais ce Dieu est quelque part ailleurs. Dieu est ailleurs dans le ciel, pas là. » Cela a plutôt mis le changement de cette ère dans le déséquilibre en un sens. D'une autre manière cela a fourni quelques bonnes expériences aux humains, mais à ce jour Dieu est resté dehors.
Ça ne peut plus l’être. Ça ne peut plus l’être, parce qu'en tant que nouvelle ère, que nous appelons l’ère de la nouvelle énergie, cela évolue, cela prend forme, vous ne pouvez pas avoir Dieu quelque part ailleurs. Vous devez ramener Dieu à la maison. Vous devez ramener Dieu ici, et c'est exactement ce qui se produit sur votre planète en ce moment.

L'ère actuelle
Si vous voulez clarifier tout ce désordre, toutes les discussions philosophiques, politiques et économiques makyo, vous pouvez vraiment le ramener à une chose élémentaire. L'évolution de cette ère concerne « Je Suis Dieu, » Dieu qui est bien présent ici, qui ne vit pas quelque part ailleurs, Dieu qui se manifeste et marche sur terre.
Ce n'est pas simplement une tendance religieuse ou spirituelle. A vrai dire, enlevons cela des journaux de spiritualité ou de religions. C'est une tendance de conscience qui a lieu. Cela n’a rien à voir avec les religions. Les religions n’aiment pas ça. Les religions, comme les humains qui tendent à le faire rentrent dans leur système. Elles se font attraper dedans, et alors elles le font fonctionner. En d'autres termes, il y a des personnes, des groupes, des organismes puissants qui ne veulent rien avoir à faire avec ça. Bien, malheureusement, quand vous avez une structure puissante, tôt ou tard elle descendra. Et c'est une bonne chose.

Chaque fois que vous créez quelque chose dans le contrôle et le pouvoir - parce que le contrôle et le pouvoir vont de pair - cela s’effondre. Quand vous créez quelque chose dans la liberté, quand vous créez quelque chose et que vous lui donnez la liberté absolue, la même liberté que votre esprit et votre âme vous ont donné, elle prospère et elle évolue.

Et quand vous créez quelque chose - un livre, un projet ou autre chose, juste une nouvelle identité pour vous-même - et que vous donnez la liberté à cette chose, elle peut supporter les orages les plus difficiles. Elle peut supporter le chaos absolu. Elle peut supporter l'effondrement de toutes les autres structures – en fait, d'une certaine manière, c’est encore mieux dans ces situations - parce que c'est une libre expression de l'Esprit. Il y a la liberté. Il y a la grâce dedans.
Donc si vous vous interrogez sur votre propre vie, vos propres créations ou votre propre Je Suis, rappelez vous de ça C’est quelque chose que nous faisons avec les 99 du groupe Keahak. Ils ne le savent pas encore.

Alors, chers Shaumbra, ceci n'est pas un changement d'ère spirituel ou religieux. C'est un changement de conscience. Et, si vous regardez dans l'histoire de l'humanité, c’est finalement la compréhension que Dieu, l’Esprit est bien présent ici.
En c’est un fait, chers Shaumbra, que c'est Dieu vivant. C'est l'ère que vous avez aidée à créer, et beaucoup de personnes, beaucoup de groupes sur terre n’aiment pas ça. Oh, ils ne savent pas nécessairement que c'est vous. Ils pensent que vous êtes une personne new age frivole. Laissez-les. Laissez-les penser cela, parce que vous ne l'êtes pas. Vous ne l’êtes pas du tout. C'est pourquoi nous parlons du makyo - se débarrasser des mensonges et des décorations périmées.

Cette évolution de conscience, ce Dieu vivant présent sur terre, est exactement ce qui arrive. Et vous pouvez jeter un coup d'oeil à ce qui se passe dans le monde, c’est la chose sous jacente. C'est le mouvement sous jacent ou la cause de ce qui arrive. Vous pouvez faire le lien avec l'économie, la politique, la psychologie.
Vous, mes chers amis, vous avez appelé pour quelque chose de différent. Dans l’ensemble, vous avez dit, « je suis prêt à évoluer et ça m’est égal ce qui arrivera. » Ne redites jamais ça. Négociez d'abord. (rires) vous avez dit, « je suis prêt pour quelque chose, » et alors on vous a répondu avec des êtres tels que Kuthumi, Tobias, moi-même, et d’autres messagers. Nous ne sommes pas des messagers. Nous sommes simplement….. nous sommes des clarificateurs c’est tout ce que nous sommes. Nous sommes des clarificateurs. Nous aidons à mettre en mots, par le biais de cette chose étonnante appelée un Shoud, votre clarté que votre mental ne vous laisse pas voir.
Au delà du mental

Par ce que vous traversez, à la pointe de la spirale de l'évolution, vous apprenez comment aller au delà de votre mental. Si nous le résumons, le mental est devenu le dieu d'une certaine manière.
Vous savez, je dois clarifier ce que Cauldre vient de dire. Le mental, par défaut, est devenu le dieu. Mais d’un autre côté, la plus grande bataille avec Dieu se trouve dans le mental. C'est un peu un paradoxe. Pendant que les humains jugent le mental comme suprême, vous avez cette énorme bataille qui continue avec le mental et avec l’Esprit. C'est pourquoi la plupart des gens n'ont pas, ne peuvent pas avoir, des percées d’illuminations. Elles ne peuvent pas avoir des moments ahmyo, qui se transforment ensuite en moment ahmyo tout le temps.

Ils sont bloqués dans le cerveau. C’est un champ de bataille énorme - et c’est le champ de bataille du mental qui se bat pour son territoire, qui se bat contre Dieu qui est vraiment mental de toute façon – et tout ceci continue. Bien, vous avez appelé et dit, « C’est l’heure. Nous - Je - voulons quelque chose de différent. » Alors nous répondons. Mon plus grand point de discussion, tant que je suis ici avec vous, est de sortir du mental. Quand vous serez sortis du mental, je partirai. C’est un bon marché.
LINDA : Hmmm.
ADAMUS : Non, ce que je fais, la manière dont je me connecte à vous maintenant, n’a aucune raison d’être ainsi – cette routine que nous faisons – parce que tout à coup vous croyez tellement en vous que vous n’avez pas besoin d’avoir cette séparation. Et c'est encore ce que c’est - c'est une séparation. D’une certaine manière vous l'intégrez absolument.

Un bon exemple : La plupart d'entre vous ont intégré Tobias. La plupart d'entre vous ont intégré Tobias. Maintenant, Tobias est, évidemment, un être avec une âme, vivant en étant l’expression de Sam en ce moment. Mais cette essence… vous n'aviez plus besoin de Tobias assis sur une chaise avec les yeux fermés, délivrant des messages sacrés avec peluche et vapeur autour de lui. (rires). Vous n’en aviez pas besoin. Tobias vous a répondu de la façon dont vous aviez besoin qu’il vous réponde. C’est ce dont vous aviez besoin de voir et de percevoir il y a 10 ans. Aujourd’hui, c’est moi que vous avez (rires). C’est un peu différent.

Donc, retour sur le point. Mon plus grand problème en travaillant avec vous est d’aller au delà du mental. Et c’est dur. C’est vraiment dur. Mettez vous à ma place un jour, parce que le mental s’accroche et qu’il essaye de tout comprendre. Il y a des moments où vous glissez au delà du mental, mais vous revenez tout de suite, et vous vous dites, « oh mon dieu, je perds la tête. » Bien, ouais ! C’est pour ça que nous sommes ici. C’est de ça dont il est question.

Certains ont tellement peur d’aller au-delà du mental, parce que vous ne savez pas ce qu’il y a dehors. Vous ne savez pas ce qu’il y a dans cette obscurité au delà du mental. Et vous avez entendu, vous avez été hypnotisé, mon cher (parlant à un membre de l'assistance). Oh, ils ont été hypnotisés. Oh, pas tellement vous, mais les humains ont été hypnotisés par le fait que si vous ne vous remplissez pas de makyo de Dieu, de la religion de Jésus et de toutes ces autres choses, si vous n’étiez pas constamment remplis de ça, bien, bien vous seriez un navire vide pour… (l'assistance dit « Satan ") moi je n’ai pas dit le mot, vous l’avez dit. Satan. Et, encore, regardez les transparents de tout à l’heure – Bible ou Connerie. - il y a très, très, très peu de mentions de Satan dans la bible. Vraiment. Lucifer. Lucifer, l'ange de la lumière, bonjour ? ! Mais c’est tordu et déformé.

Alors il y a la peur d'aller au delà du mental, parce que vous avez été hypnotisés dans… l'hypnose de masse, si facile à faire. (rire parce qu’il fait un visage « hypnotique » à quelqu'un) si facile à faire, parce que le mental est comme… c'est l’engrais pour l'hypnose. Le mental est un sol fertile, prêt. Oh, il veut tellement être hypnotisé. Vous savez pourquoi ? Parce qu’il ne peut pas se tenir tout seul. Il ne peut vraiment pas - à moins qu’il le fasse de la manière dont il s’est développé. Alors il se rend vulnérable à l'hypnose et comme ça il n’a pas à traiter avec lui-même. Donc… il est très prédisposé à l'hypnose.
LINDA : Est-ce que c'était drôle ?
ADAMUS : Non. Ils ont pensé que ça l’était. Pas moi.
Alors que se passe t-il au-delà du mental ? Qu’y a t-il dans cette obscurité, dans cet abîme, dans ce vide ? Le mental ne peut pas le contempler. C'est le problème. Le mental ne peut même pas commencer à le contempler, alors il dessine un blanc et dit : « il n'y a rien là dehors. C'est la non-existence. C'est la fin. C'est la terminaison ; la mort, ou pire encore, on entre dans le néant. »
Non ! Au delà du mental il y a l'expérience, le potentiel, le choix, la vie. Voilà ce qu’il y a au delà du mental.

Alors mon travail – c’est pour cela que j’ai été appelé - est de vous aider à sortir du mental. Je le fais avec beaucoup de, bien, avec beaucoup de classe et de finesse. (rire) je le fais… (rires enregistrés) avec ceci, avec ce que certains ont appelé des pitreries.
Pourquoi des pitreries ? Bien, tout d'abord, si je m'asseyais ici avec les yeux de Cauldre fermés et que je dise simplement un sermon, vous seriez tous complètement endormis. Je vous veux très présents. Pourquoi ? Pourquoi ? Parce que - et je voudrais voir des T-shirts, des chapeaux, des autocollants avec ceci (il écrit sur le tableau) - c'est l'ère de l'Esprit Présent.

L'esprit est présent
L'esprit est présent. C'est une petite phrase facile à retenir. L'esprit est présent. Ne pouvez-vous pas le voir Sart ? Oui ? T-shirts ? Ouais. L'esprit est présent. C'est l'ère. C'est l'ère de l'intégration. C'est l'ère de … laissez moi donner ceci à quelqu’un en qui j’ai confiance. (rire car il essaye de prendre la télécommande à Linda)
C'est l'ère d’amener l'esprit ici sur la terre dans cette vie, dans ce corps, dans le moment Présent. Présence. L'esprit est présent. Présent veut dire maintenant. Pas plus tard, pas la peine d’étudier pour ça, d’aspirer à ça. L'Esprit est présent dans cette pièce.
Maintenant, le mental dit : « bien, je ne suis pas tout à fait l’Esprit encore. Je ne suis pas tout à fait prêt. Il doit y avoir autre chose. » Puis vous installez cette dynamique, parce que c'est ce qui vient d'ici. Vous l’installez, et donc il y a toujours cette chose prochaine. Il y a toujours ça qui attend. Votre mental a construit cela parce qu’il ne peut pas comprendre que l’Esprit soit Présent. Pourquoi ? Parce qu’il perd le contrôle et qu’il pense qu’il va sortir de l’existence.

Vous l'avez en fait programmé pour le contrôle. Vous vous êtes en quelque sorte remis au mental. Vous avez dit : « Tu t’occupes des choses. Je vais aller faire une longue sieste. » Mais maintenant, fichtre, vous vous réveillez. Vous vous réveillez. Le mental ne sait pas quoi faire, il est tellement fichtrement confus. Vous vous réveillez en voulant plus. On lui a dit qu'il était responsable et qu’il avait le contrôle. Il a été hypnotisé depuis les temps de l'Atlantide, mais il y a plus d'hypnose maintenant dans les 50 dernières années de l'humanité que dans tous les temps de l'Atlantide combinés, de tous les temps sur terre combinés ; c’est un programme phénoménal en ce moment.
Alors comment en sortez-vous ? Comment allez-vous en vous-même et sortez du mental ?
Comme je vous en ai parlé dans les écoles de mystère, n’essayez pas de comprendre comment sortir de votre mental. Vous ne pouvez pas. C'est le mental qui essaie de comprendre comment sortir de lui-même, et il restera toujours en lui-même. Il va absolument tourner en lui même. Il sera follement heureux parce qu’il sera occupé, qu’il sera en activité. Il essaye de comprendre les choses. Il poursuivra sa propre queue, et à la fin de la journée, épuisé et fatigué, il dira : « tu vois ? Je travaille vraiment dur. Je mérite des ovations. » Non ! Tu mérites de recevoir une balle ! (rires). Tu mérites de mettre un terme à ça. Que disent-ils ? Si vous rencontrez Bouddha sur la route, tuez-le ! (Linda en a le souffle coupé) Absolut…

KERRI : Ouais !
ADAMUS : Absolument. Absolument. Pourquoi ? Un mot. Qui commence avec un « M. » (l'assistance dit « Makyo ! ") Makyo ! Makyo et mental ; tous les deux commencent avec un « M. »
L'esprit est présent. C'est l'ère, et c’est ce que vous commencez à vivre. Mais vous ne pouvez pas penser votre chemin en lui. Nous ne pouvons pas vous enseigner comment aller en lui. Et en fait, nous n'essayons même pas. Nous montons ici - nous, moi, les autres – nous disons quelques mots et heureusement il y a de l'énergie qui les traversent. Heureusement, il y a quelque chose qui apparaît. C'est l’heure pour l'Esprit vivant sur terre, présent dans le moment Présent.
Il y a beaucoup de discussions en ce moment dans les cercles scientifiques. Ils commencent à sortir avec ces révélations étonnantes – des révélations étonnantes - qu'il y a la force de vie dans tout. Il y a la conscience dans tout. En fait, ce n’est pas vrai. Désolé.

Ils disent, par exemple, qu’il y a de la conscience même dans un photon de lumière, parce que dans les expériences scientifiques, ils voient maintenant les photons - les particules minuscules, minuscules, minuscules, fondamentalement des particules non physiques - et ils sont stupéfaits, parce qu'une minute la particule est là, et la minute suivante elle n'est pas là. Où va-t-elle ? Juste à la porte d’à côté, dans la dimension d’à côté. Non c’est différent que de passer la porte… pourriez vous le démontrer Todd ? Pourriez-vous sortir par la porte ? (Todd sort par la porte) Bien. Et marchez un peu dehors. (rires)

LINDA : Todd, Todd, Todd.
ADAMUS : Pfff, les nouveaux venus. (beaucoup de rires). Ils s’assoient toujours sur les bords des rangées. Nouveaux venus.
LINDA : Désolée. (à l'épouse de Todd)
ADAMUS : Alors ces particules de photon vont… (l'épouse de Todd va le chercher) Courageuse ! Et aimante ! (plus de rire). Vous voulez sortir aussi ?
Alors… (il rit parce qu'elle ne peut pas ouvrir la porte) Vous voyez ? Distraction. Nous en avons parlé le mois dernier. Une petite distraction, oh, alors ça peut revenir plus facilement et… ouais, merci. Merci. (applaudissements de l'assistance quand Todd revient).

Ainsi ces particules de photon semblent glisser dans et hors de la réalité. Bien, qu’est ce que la réalité ? Ils glissent juste dans le prochain état dimensionnel, la réalité d’à côté. C’est aussi facile que de prendre une respiration. Et avec le travail que fait Aandrah, il s’agit de prendre une respiration. Vous glissez dans ou vous vous expanser dans les autres dimensions. Il n’y a aucune raison à n’être que dans une seule dimension, nous allons en parler dans un moment.

Alors la question devient : est ce que les photons, ou n’importe quelles autres particules subatomiques, ont la conscience ? Non, non, non, elles ne l’ont pas. Elles ne l’ont pas. Elles répondent à votre conscience, et c'est là où les scientifiques se trompent un peu en ce moment. Ils disent : « oh, il y a conscience et lumière. Nous n'avons jamais connu ça avant, parce que quand je me tiens ici et que je fais mes expériences, je vois ces photons sortir et rentrer et faire de drôles de choses. Ils doivent avoir la conscience. »
Non. Vous, les êtres humains, avez la conscience. Tout le reste est une réponse à la conscience. Tout. Tout. Les autres personnes, oui, mais mettez les de côté pour le moment. Tout le reste, y compris le règne animal, le règne végétal, ces choses sont toutes la réponse à votre conscience. Vous les avez créées. Votre conscience est comme un aimant multidimensionnel. Elle est attirante et repoussante. Elle solidifie, elle déconstruit. Cela continue tout le temps. Cela vient de là (il montre quelqu'un).

LINDA : Est-ce que c'est digne d’applaudissements ? (Adamus secoue sa tête « non ") ça ne l’est pas ?
ADAMUS : Non.
LINDA : Oh.
ADAMUS : Ainsi, chers amis, la conscience attire constamment les choses, et les repousse. Mon propos ici en ce moment est que l'esprit est présent. Vous êtes présents. Et finalement, il est question dans cette ère de vous autoriser à être un Dieu vivant. Pas un Dieu conceptuel, pas un Dieu mental, mais l’Esprit Présent maintenant. C'est toute l'évolution/déploiement de cette ère.
Beaucoup de personnes argumenteront avec vous. Elles défendront ce qu'elles ont. Elles vous ridiculiseront, elles se moqueront de vous, « ha ! Comment pouvez-vous dire ce genre de chose ? » Mais vous savez, la chose intéressante est que tôt ou tard elles viendront à vous - oh, ça pourrait prendre des vies dès maintenant - et elles vont comprendre exactement ce sur quoi vous étiez clairs, ce que vous rayonniez, ce qui vous extériorisiez.

Vous doutez parfois. Non, je corrige. Vous vous doutez presque tout le temps. Mais vous avez raison. C’est correct. Vous êtes sur le bon chemin. Vous avez une compréhension intuitive de ce qu’il se passe exactement. Le mental en doute. Le mental alors devient infiltré et pollué, il essaye de se retirer, et vous êtes vraiment malheureux. Vous êtes malheureux. Votre niveau énergétique est bas. Il semble que tout se casse la figure à cause de ce doute. Je n’irai pas plus loin là dessus aujourd'hui, nous avons déjà parlé d’ahmyo.

Mais vous êtes sur le bon chemin. Sans aucun doute, vraiment, absolument vraiment, et ce qui est drôle est que vous le savez. Quand nous nous asseyons ici comme ceci, au lieu de vous remplir de bien plus de makyo, nous essayons de nous dépouiller du makyo. Au lieu que ça devienne entêtant, nous faisons des pitreries pour dire finalement, « je le savais ! Je l'ai toujours su ! Fichtre ! Pourquoi ai je douté ? » Il serait tellement plus facile, beaucoup plus amusant si vous arrêtiez de douter.

Qu’est ce qui vous empêche d’apprécier pleinement que l’Esprit soit Présent ? Ne pourriez-vous pas le voir comme un grand autocollant sur l’arrière de votre voiture ? L'Esprit est Présent - dans une voiture en marche à ce moment. Sur votre T-shirt - l'Esprit est Présent dans ce corps qui porte le T-shirt affreux. L'Esprit est Présent sur la casquette de baseball sur votre tête - le « Esprit est maintenant Présent dans mon cerveau. Je n'ai pas besoin du cerveau pour éloigner l'Esprit. » L'Esprit est Présent dans ce merveilleux moment présent, ici et maintenant.

Alors la question est -, comment faites vous pour aller d’ici à là ? Quel est ce saut ? Bien, en fait il n'y en a pas vraiment. Que faisons-nous ensuite ? Comment vivez-vous l'Esprit dans le corps ? Vous êtes les pionniers de la nouvelle conscience, mais pourtant vous ne vivez toujours pas à plein régime, vous ne vivez toujours pas en haute définition. Vous en assimilez un peu chaque jour, dépassant les vieilles barrières, mais comment le vivez-vous ? Bien, vous… (quelqu'un dit que « respirer ") Respirer ! Vous l'intégrez ! Vous l'intégrez.

Intégration
Maintenant, j'ai reçu des lettres – des lettres spirituelles, des lettres énergétiques – qui disent « je respire, mais il ne se passe rien » Faux. Faux. Et ne vous inquiétez pas de la manière dont vous respirez, combien vous respirez ou ne respirez pas. Quelque chose se passe. Le mental ne le voit pas nécessairement, parce que le mental ne voit pas du tout l'Esprit. Le mental aura une expérience avec l'Esprit, mais il ne perçoit pas nécessairement le travail qu’il fait dans votre vie, Mary, qui se passe dans votre corps.
C'est une drôle de chose. Vous dites, « bien, je respire et rien ne se passe. » Bien, ça se passe. C’est juste là, mais vous ne vous êtes pas permis de le voir. Et ça se produit. Il secoue la merde hors de votre vie, ce qui est un peu ce que vous vouliez. (rires) et ça a un effet direct, dont nous parlerons dans un moment. Mais comment faites-vous ça ? Intégration. Intégration absolue.

Il est question d’intégrer l’Esprit dans le moment Présent. Il s’agit d’inviter l’Esprit de votre cœur, à travers votre souffle, en vous arrêtant juste un instant, juste en prenant cette pause, en laissant l'Esprit, en vous laissant, être présent dans votre vie - pas dans le passé, pas dans le futur, pas à un autre moment, et sans aucun doute. Sans douter. Il reste ce mécanisme, ce mécanisme hypnotisé en vous, qui vous dit de douter de tout. Vous devez l'analyser, ça ressemble à un virus dans votre ordinateur, « je dois tout vérifier. » Non, vous ne le devez pas. Et vous dites « bien, ouais, et si je faisais quelque chose de stupide ? » Et qui le juge de stupide ?

Il y a une vieille programmation que certains ont… (il cligne de l'oeil exagérément) oh, laissez moi faire cela encore pour la caméra (il cligne encore de l'oeil)… cette vieille programmation que certains ont est « je ne peux pas faire ça et ça au cas où je fasse quelque chose de stupide ». Ce sont les vielles cassettes.
Vous avez eu ces cassettes qui ont continué pendant un bon moment. Certains plus que d'autres, recherchant toujours quelque chose de mal. Nous en avons parlé à l'école d'alchimie à Sedona. C’est un scan constant. Constant… c'est une hypnose - « je dois croire qu'il y a quelque chose de mal, » alors votre cerveau est constamment en train de scanner. Chaque fois que vous pétez, vous vous inquiétez qu'il y ait quelque chose de mal. C'est naturel ! (rires)

LINDA : Excusez-moi ? C’était quoi ça ?
ADAMUS : N’était ce pas un mot humain ? (rires enregistrés) chaque fois que vous relâchez un gaz, vous vous inquiétez. Vous voyez, ça ne sonne pas aussi bien. Oui, flatulence. Passage de gaz, je l'appelle toujours. Chaque fois que vous avez un peu mal dans le genou ou que vous avez un moment où vous ne vous rappelez pas de quelque chose - oh, bénissez ces moments où vous ne vous rappelez pas des choses, vous êtes absolument sur le bon chemin – puis vous vous en inquiétez, parce que vous avez ce logiciel qui continue. Vous pouvez arrêter ce logiciel. Vous le pouvez certainement.
Alors nous arrivons à ce point, maintenant, là où nous disons : « comment le faisons-nous ? comment le faisons-nous ? » Intégration. Comment intégrez-vous ? Vous prenez juste une respiration profonde. Vous appréciez le moment où vous êtes dedans. Vous arrêtez d’y penser. Vous vous permettez juste d’être dans votre espace sûr. Pas besoin de courir… tout le monde éteint ces balayages mentaux maintenant : « qu’est ce qui ne va pas » ou « qu’est ce que j’ai à douter. » Arrêtez-les simplement. Je vais demander à Aandrah de venir devant, et nous allons jouer un peu de musique, juste parce qu'elle est belle, un peu de distraction, et nous laissons faire l'intégration.
    

  
L'Esprit est Présent.    
  
  
Vous n’avez pas à demander à l’Esprit d’entrer, d'ailleurs. L'Esprit attend à la porte, il a attendu pendant longtemps. Votre divinité, attend ici l'invitation, mais vous vous êtes précipités autour de la maison comme un fou à lier en disant : « Qu’est ce qui ne va pas ? Qu’est ce qui ne va pas ? Qu’est ce qui ne va pas ? Je sens cette présence à la porte, il doit y avoir quelque chose de mal. Ils viennent pour m’attraper. » Non ! C'est juste votre esprit qui veut entrer.
Et quand vous entendez ça, vous êtes comme : « je ne sais pas si je suis prêt. Je ne sais pas si j'ai tout nettoyé encore. Je ne sais pas … est ce que ma maison est en ordre ? Est-ce que je peux avoir des invités dedans ? Est-ce que je dois faire le thé ? Quoi… » Oh ! Chers humains, prenez une respiration et intégrez avec Aandrah.
Aandrah, ils sont à vous. (quelques applaudissements)
[la musique commence - « Lemurian Home Coming » par Anders Holte]
AANDRAH : Ce moment est à vous. C'est votre création. Êtes-vous prêts à recevoir ?
 
Je vous invite maintenant, pendant que vous sentez votre corps se détendre, permettez le. Permettez.
Ressentez-le simplement. Remarquez comment la musique peut vous faire descendre. Plus profond, plus profond. Vers le bas.
Cette musique a été respirée dans une création dans la Chambre du Roi. Vous avez une grande chambre en vous. Vous vous asseyez là maintenant… profondément… profondément dans le coeur. Ressentez le… cet espace exquis… profondément et toujours. Alors que vous respirez par le nez, laissez couler tout le long vers le bas… tout le long vers le bas.
Ressentez cela, parce que dans votre propre centre, dans le cœur de vous-même, il y a la paix. La paix au delà de l'imagination du mental. Calme. Dans ce calme, l'Esprit vous attend.

Êtes-vous prêts à recevoir chaque souffle, qui coule profondément, profondément, profondément, profondément…
Recevez simplement. Juste Recevoir … cette douche d'amour… cette douche de compassion.
Êtes-vous prêts ? Êtes-vous prêts ? Laissez aller. Laissez aller. Le calme, le calme…… pour que le corps puisse respirer, recevoir, caresser votre propre esprit, et puis libérer.
Respirez et recevez. Respirez et libérez. Laissez cette histoire d’amour grandir.
Respirez, parce que l'Esprit est ici autour et avec vous. Ressentez le… ce grand amour.
Respirez très profondément maintenant. Doucement… doucement… doucement. De plus en plus profondément. Ressentez le… celui qui veut vous caresser.
Inspirez…..expirez….. chaque souffle est une invitation …une invitation pour que l'Esprit vienne. Tout ce que je suis… tout ce que nous sommes.

Respirez et recevez. Profondément, profondément… profondément dans le miracle de vous.
Une respiration à la fois. Une respiration à la fois… cela devient une vibration fluide, une essence vivante, humain et Esprit, si mélangé, si exquis.

Est-ce que tu me respires, cher Esprit ? Est-ce que je te respire ?
Profondément… profondément je m’assois, au cœur de moi même, parce qu’ensemble nous respirons chaque souffle… notre fragrance.

Êtes-vous prêts à recevoir la fragrance de cette création divine, vous et cette essence de vous ?
Oui, oui.
ADAMUS : Maintenant Aandrah, quelque chose que vous avez contemplé pendant un moment, mm, je ne suis pas si sûr que vous soyez prête à le faire. Alors comment allons nous respirer avec, disons, un groupe avancé comme celui ci, un groupe éveillé, comment faites vous la respiration sans mot ?
Je vous laisserai essayer ici. La musique continue. Ah, je vous donnerai quelques indices. Cela se fait dans les yeux. Cela se fait avec le geste. Cela se fait avec le mouvement de la respiration dans le corps, mais avec aucun mot.
Donc, continuons.

(D'Aandrah fait des gestes silencieusement, alors que la musique continue)
Et maintenant, sans musique, comment respirez-vous avec un groupe sans mots et sans musique ? Avec ce groupe, c’est assez facile.
(un long silence pendant qu’Aandrah respire avec le groupe)
Magnifique, moment magique. Merci.
Ah. Ah, vous voyez, la conscience – l’Esprit - présent dans le moment Présent, ici et maintenant, soudain vous n’avez pas besoin d’utiliser les mots. Ah, les mots sont parfois bons. Les humains ont besoin de les entendre. Aandrah s’est interrogée là dessus récemment. Comment allez-vous au delà des mots ? Comment allez-vous au delà de la musique ?

Bien, vous êtes avec un groupe éveillé en particulier, mais vous pouvez le faire avec n'importe qui, il n'y a aucun besoin de mots. La conscience commence à répondre directement à l'autre conscience, sans même avoir à appeler l’énergie à ce moment. Cela devient un moment magique. Vous n'essayez même pas d'appeler l'énergie. Vous n'essayez pas de faire quelque chose. L'énergie reste à distance temporairement, honorant et respectant le souffle, de conscience à conscience.
Mm, chose merveilleuse. Soudain, Aandrah respirait avec vous, vous respiriez avec elle, aucun mot n’avait besoin d’être dit. Il n’y avait pas besoin d’énergie, de pitreries ou d’autre chose. Aucune musique.

C'est une belle chose. C'est l’Esprit présent là où vous n'avez pas besoin de toute l’agitation, c’est là où vous l’enlevez, où vous entrez dans la clarté. Ah ! Merci, ma chère. (Adamus prend une respiration profonde)

Respiration profonde, ahhh. Une percée.

Qu’est ce que vous mettez dehors ?
Suivant, la clarté. La clarté. J'en ai déjà parlé, et je vais vous demander quel est votre message. Quel est votre message ? Qu’est ce que vous renvoyez à l’extérieur ? Qu’est ce qui sort de là ? Paul, quel est le message que vous transmettez, rayonnez, communiquez ?
PAUL : Que tout est correct.
ADAMUS : Que tout est correct. C’est ça ? (Paul incline la tête « oui ") Bien. Bien. C’est ce que je crois en fait.
Il est important maintenant d'être clair au sujet de ce que vous mettez à l’extérieur, parce que, comme je l'ai dit au début de cette session, jetez un coup d'oeil à ce que vous obtenez. Jetez un coup d'oeil à ce que vous obtenez. Ce n'est pas juste une erreur. Vous obtenez exactement ce que vous faites sortir.

Mais ce que vous mettez dehors ne vient pas par votre bouche et vos mots. En fait, la plupart des mots humains sont vraiment vides de sens. Quand j'écoute les gens parler et discuter, ils ne disent rien. C’est juste un recyclage mental, qui tourne, remplissant l'espace, pensant que s’ils sortent le makyo de là - pas seulement ces trucs spirituels, mais tous les trucs – ils ne font que s’exprimer, qu’ils font du bon travail, vous savez, en sortant les mots.

Alors je vous demande, qu’est ce que vous émettez ? Qu'est ce que vous exprimez ? Qu’est ce qui vient de là (le coeur) - pas d’ici (la tête) mais qu’est ce qui vient d'ici (le coeur) ? Commencez à écouter vos propres mots et taisez-vous. (rires) Arrêtez de parler.
Il y a tellement de bavardages perpétuels. Et vous savez ce que sont la plupart des bavardages, sans compter le makyo ? Ce sont des histoires. Vous savez ce que sont les histoires ? Le passé. Vous savez, les histoires requièrent d’être traitées. Les histoires volent l'énergie. Les vieilles histoires, les histoires de victime, il y a beaucoup de ça qui se passe. Ça ne vient pas nécessairement de vous, mais de la plupart des humains et beaucoup de ces trucs continuent.
Sans la clarté de compréhension à propos du message que vous émettez, vous entrez un peu dans un mode par défaut. Et vous avez ce que vous méritez, et ce n'est pas beaucoup. Vous ne méritez pas beaucoup, et vous n’avez pas beaucoup. Ça aurait dû être drôle, mais… parce que le mental bavarde au loin. Même lorsque vous ne parlez pas, il y a un bavardage mental qui continue, très peu clair, et une des choses que nous essayons de faire dans les écoles de mystère est d’avoir la clarté. Il n'est pas toujours facile d’aller à l’essentiel. Et de nombreuses fois nous essayons d’aller à l’essentiel mais les gens sont toujours dans leur makyo. Et ils reviennent avec des expressions makyo de conneries, pensant que je vais leur donner une récompense d'Adamus, et alors ils n’en ont pas.

Mais, chers Shaumbra… (à Linda). Vous devriez en avoir une aujourd'hui juste pour votre déguisement. Oui. Ouais. (applaudissements de l'assistance) oui.
Alors, le plus souvent vous n'êtes même pas vraiment clairs, et quand vous y pensez, ça devient même encore moins clair. Mais c’est ce que vous rayonnez à l’extérieur, et c'est ce qui fait reculer les choses de votre vie.

Alors, qu’émettez vous, Bonnie ?
BONNIE : Je voudrais que ce soit la lumière.
ADAMUS : Non, pas ce que vous voudriez que ce soit; qu’émettez-vous ? Et nous aurons besoin du micro. Nous allons être avec Bonnie pendant un moment.
Alors, qu’émettez-vous ? Pas ce que vous voudriez, mais qu’est ce que vous transmettez maintenant ? Disons, je suis juste une entité et je ne comprends pas du tout les mots humains. Ils n’ont aucun sens pour moi. Je viens d’une planète très éloignée. Que transmettez-vous énergétiquement ? Que transmettez-vous par votre conscience ?
BONNIE : Ok, si ce n’est pas la lumière, c'est l’éclat.
ADAMUS : C’est ce que vous transmettez maintenant ? C’est ce que je ressentirais si j'étais un extraterrestre qui n’est jamais venu sur terre, et qui ne peut pas vous voir, ne peut pas vous entendre ? Je ressens juste votre essence ; c'est la brillance ? Et tout dans votre vie est lumineux.
BONNIE : J'aime… ouais.
ADAMUS : Makyo. Désolé, mais ça l’est. C’est ça, et si vous ne pouvez pas être nue ici, où pourriez vous l’être nue ailleurs ? Ce que beaucoup de personnes…
LINDA : Vraiment ? Voulez-vous la réponse à ça ? (rires)
ADAMUS :
Et Bonnie, ce n'est pas vous en particulier, mais beaucoup de personnes émettent la peur. Elle est constamment transmise, peur et conflit, peur et barrières, doutes et manque d’estime de soi.
Maintenant, votre mental pourrait penser, « oui, mais je suis allée à l'université et j'ai eu un diplôme, j'ai un travail super et une famille. » Ils vous détestent. (rires) Alors votre mental vous trompe. Qu’émettez vous vraiment - pas vous, mais ce que les humains tendent à émettre - est un type de peur, l’insécurité. Et ça c’est pour les bons jours. Le plus souvent ils émettent juste une sorte de murmure confus. C’est juste un fouillis qui sort, un fouillis énergétique, parce que leur conscience est embrouillée. Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils émettent, donc ils émettent juste le fouillis. C’est comme un signal constant qui sort, sans signification, mais il occupe le temps et l'espace et il prend… il détourne l'énergie. Il ne prend pas, mais il détourne l'énergie.
Alors qu’émettez-vous vraiment ? Bonnie, je peux voir le vôtre partout. Je peux le sentir partout. Est-ce que vous voulez que je vous le dise ?
BONNIE : Oui.
ADAMUS : Le désir. Le désir. Vous avez un désir si affectueux. Vous avez un désir si grand, et vous l'appelleriez un désir lumineux. Mais c'est le désir que vous émettez. Je suis désolé, mais un besoin - et vous n’êtes pas la seule, la pièce en est remplie - un inachèvement, un manque de… c’est un désir d'avoir quelque chose de plus dans la vie.
Vous m'avez dit que nous pouvions faire ça. Vous m'avez demandé. Vous m'avez presque payé pour vous choisir aujourd'hui. (rires) désolé. Je ne prends pas de pot-de-vin à moins qu'ils soient vraiment gros.

Donc, le désir. Alors vous observez - vous pouvez devenir furieuse contre moi, fermer les yeux, faire ce que vous voulez - mais vous observez chaque heure, chaque minute de votre vie qui passent et vous vous dites : « je suis venue ici avec un but, mince, j’ai investi beaucoup de temps, beaucoup d'argent pour trouver ce but, et où est il maintenant ? Quand est ce qu’il viendra ? Dois-je être sur mon lit de mort pour finalement l’avoir ? »

Alors Bonnie, vous émettez le désir. Vous émettez le désir. Et si vous comprenez que vous êtes consciente de ce que c’est, vous pouvez - sans devenir mentale - vous pouvez en fait transmuter cela en accomplissement. Vous pouvez en fait avoir cet esprit présent dans votre vie maintenant. Cela n’a pas à être comme une relation romantique incomplète avec l'Esprit, une relation distante. Cela peut être juste là, maintenant.
Alors, vous pouvez rendre le micro, ou vous pouvez me le jeter.
Qu’émettez-vous, Kerri ? Vous saviez que je marchais à cet endroit, et vous avez dit, « Adamus, s’il vous plait venez et parlez moi. » Vous avez dit : « Montrez moi juste le pas de la porte. » Alors me voici, chérie. Où allons-nous avec ceci ?
KERRI : Je… Probablement l’insécurité I.
ADAMUS : L’insécurité.
KERRI : Ouais.
ADAMUS : Ouais. Laissez-moi ressentir. C’est… ce n'est pas la chose première. La chose première est que vous … vous ne vous faites pas confiance. Vous avez cette puissance dynamique, et vous avez peur de la lâcher. Vous avez peur qu'elle détruise toute la terre, l’humanité, vos amis et tout le monde. Alors vous retenez et vous vous donnez beaucoup d'autres raisons, mais ce que vous rayonnez vraiment c’est : « je vais me contenir. Je vais me retenir. ». Vous vous contenez et c'est exactement ce qui vous revient - rien - parce que vous vous réfrénez à l’intérieur. Que se passerait t-il si vous le laissiez sortir ?
KERRI : Comme quoi?
ADAMUS : Comme, ça n’a pas d’importance ! Cela m’est égal. De toutes les façons que vous voulez. Je ne peux pas… je ne peux pas…
KERRI : Putain, je suis déjà fatiguée ! Vous savez, vraiment ? ! (rires car quelqu'un dit, « ça vient. Attention ! ") C’est comme, va te faire foutre, okay ! ? Putain de merde ! Je suis malade d'entendre cette merde ! Je ne veux pas me retenir, mais c’est comme si pour une fois je vais avoir tout le reste de fait.
ADAMUS : Pourquoi l’êtes-vous ?
KERRI : Je ne sais pas. Je ne sais pas.
ADAMUS : Vous en avez marre.
KERRI : Ugh !
ADAMUS : Vous vous dégonflez. Non, je vous aide à le sortir à travers la colère ici. Je vous rends très en colère contre moi.
KERRI : Je suis vraiment en rogne contre vous ! Je veux dire…
ADAMUS : Non, vous jouez la comédie de la colère. Vous jouez la comédie de la colère.
KERRI : Je me retiens cependant. Je suis.
ADAMUS : Ouais, vous voyez ? Elle se retient. Elle veut vraiment le laisser sortir. Pourriez vous s’il vous plait vous lever une seconde ? Vous saviez que nous allions le faire. Pourriez-vous le laisser sortir ? C'est l'endroit le plus facile. Et donnez-moi le micro, parce que ça pourrait faire mal. (rires) laissez le sortir, Kerri, devant tout le monde. Laissez le sortir. Ne le contenez pas.
KERRI : (hurlement) Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! (approbation et applaudissements de l'assistance)
ADAMUS : C’est un peu mollasson. Ouais. Oh, vous êtes trop faciles chers amis. Ce n'était pas si bon. C'était… avancez, venez jusqu’ici, tout le chemin jusqu’ici. Une fois que vous laissez sortir, vous le mélangez avec un peu de colère et avec de l’humour et vous le laissez sortir, et vous n’avez plus besoin de vous contenir. Laissez le sortir.
KERRI : Je veux dire, ce n’était pas grand ? ça avait l’air d’être vraiment grand. (les gens de l'assistance disent :« Hurle ").
Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !
Désolée

ADAMUS : Non.non, non. C'était… Joe dit qu'il entend ça environ une fois par mois. (rires)
KERRI :
Non, il est effrayé.
ADAMUS : Donc faisons-le vraiment. Est-ce que voulez-vous que je le fasse avec vous ? Vraiment ?
KERRI : Mm hmm.
ADAMUS : Ok. Bien. (quelqu'un dit, « nous le ferons tous ") Faisons le tous ! Absolument. A trois - un, deux, trois… (tout le monde hurle)
Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

C’est mieux. C’est mieux. Bien. Bien, Merci. Merci. (approbation et applaudissements de l'assistance)

Alors, chers amis… merci. Merci. Vous voyez, au lieu d'être ici (tête) avec ça, comme vous avez tendance à l’être, vous savez, juste… laissez le sortir. Vous le hurlez. Et particulièrement avec… vous essayez de tout contenir. C'est l'essence de ce que vous émettez là et c'est exactement ce qui vous revient – la retenue. Le refoulement. En fait, il n'y a pas très longtemps, vous avez dit, « ma vie est comme une grande retenue. Tout est en attente, juste dans cet état non développé. » Laissez le sortir.
Alors, chers Shaumbra, qu’émettez-vous ? Qu'est ce qui est dedans ? Pas ce qui est là haut (la tête), quelle est cette clarté.

Maintenant, vous pouvez vraiment le ramener à l’essentiel en un ou deux mots, et vous savez ce que c’est. Maintenant, si vous essayez de l'approcher par votre mental, en essayant de penser, cela ne va arriver. Vous demandez simplement à votre Je Suis, « qu’est ce que c’est ? » Laissez le aller, la réponse viendra à vous. Votre réponse viendra à vous.
Qu'est-ce que c'est ? Emettez-vous la peur ? La retenue ? Le désir ? Un de ces concepts très simples. Qu’émettez-vous ?

C’est important maintenant - et je vous l’agiterai autant que j'en ai besoin - il est important de commencer à devenir clair à propos de ce qui sort parce que ce n’est pas simplement ce qui sort ; ça entre ici. Cela se passe en vous. Ce même message de confinement qui sort, ou de désir qui sort, se passe également dans tout votre corps de conscience maintenant. Il entend ça. Il entend ça. Et c'est le message. Il ne reçoit pas les petits messages du mental. Il n'entend pas … votre corps de conscience n'entend pas vos mots. Jamais. Il entend le ressenti qu’il y a dedans.

Alors qu’émettez pour vous-même ? Une fois que vous commencez à devenir vraiment clairs à ce sujet et que vous le comprenez, vous pouvez en fait le choisir – ça ne doit pas se faire par défaut et ce n’est pas ce bavardage qui doit être transmis - vous commencez à devenir très efficaces énergétiquement.
Vous consommez des quantités énormes d'énergie en ce moment, avec des tâches parfois inexplicables et les énergies sont détournées ici et là. C’est comme une route énormément encombrée, mais sans aucune réelle circulation. Les voitures viennent de toutes les directions, des routes qui se terminent soudain, des routes qui convergent toutes au même point en même temps. C’est un peu ça. C'est un désordre énergétique.
Alors que vous commencez à devenir vraiment, vraiment, vraiment, vraiment clairs, alors que vous commencez à le frôler, comme Todd en parlait dans son livre, enlever le makyo, qu’est ce que vous émettez vraiment ? Et il ne s’agit pas d’être durs envers vous-même ou de vous juger. C’est être conscient de vous-même, parce que ces quelques mots simples que vous pouvez ramener à l’essentiel sont exactement ce que chaque partie de vous-même entend. C'est exactement ce qui empêche votre Esprit d’être présent. C'est exactement ce qui a nuit à l’Esprit ou qui l’a tenu à distance, parce qu'une partie de vous véhicule : « je ne suis pas prêt. Je ne suis pas prêt. Je ne suis pas prêt. Je ne suis pas prêt. » C’est comme de l'hypnose. Chaque partie de vous alors répond en conséquence et commence à le croire. Vous terminez avec cette vie très limitée, incomplète, et une vie dont vous voulez aller au-delà maintenant.

Clarté
Il y a un message dans tout ceci. Alors que vous entrez dans cette clarté - « Qu’est ce je transmets vraiment ? » - vous pouvez le changer. Vous pouvez le changer. Pas par là haut (tête), mais par ici (coeur). Ce qui est en haut ici est un peu impliqué, mais vous changez le sentiment.

J'ai voulu qu'Aandrah fasse cette respiration sans mots, parce que vous n'aviez pas besoin des mots. Soudain, vous respiriez avec elle ou elle respirait avec vous, vos souffles se sont réunis ensemble. C'est pareil en comprenant votre clarté et ce que vous émettez.
Par exemple, vous pourriez envoyez le message de « désir » aux autres, au monde autour de vous, et à vous-même. Une fois que vous le reconnaissez, dites : « non ». Ressentez ce message de désir. Que ressentez vous ? Bien, il y a la sensation du besoin et de l’inachevé. Il y a une certain, je suppose que vous diriez, mélancolie, mais cela devient vieux après un moment. Le désir peut avoir un peu de, je suppose que vous diriez, fausse romance ou une nature sensuelle en lui, mais après un moment, c’est très pénible.

Alors que voulez-vous transmettre ? Qu'allez-vous vraiment ressentir? Cela peut être la réalisation plutôt que le désir. Et si vous le ressentez – n’y pensez pas, ne l’écrivez pas mille fois, sur un morceau de papier, n’en parlez pas à tout le monde - mais vous ressentez « Qu’est ce que la réalisation ? Qu’est ce que c’est que l’Esprit soit présent dans ma vie ? Cela ressemble à quoi de le ressentir ? » Alors ça commence à arriver.
Alors même votre mental commence à y rentrer, et le mental commence à dire : « c'est assez chouette. » Et quand le mental fait ça c’est qu’il commence à intégrer le corps de conscience. Et soudain vous êtes clairs, et soudain c’est exactement ce que vous commencez à attirer - tout ce qui est réalisé, tout ce qui est complet, tout ce qui est juste ici pour la danse, juste ici pour la célébration. Pas ici parce que c’est inachevé et qu’il doive d’une façon ou d’une autre essayer de se racheter, c’est juste ici parce que l’Esprit est dans le présent.

Multiplicité
Dans ma vie de Comte St Germain, on a dit et c’est en partie vrai, que je pouvais composer une lettre, l’écrire dans une main, écrire des notes de musique, une symphonie ou un opéra de l'autre main, avoir une conversation avec deux ou trois personnes, tout ça en dormant.

LINDA : Alors vous étiez une femme. (beaucoup de rires et d'applaudissements)
ADAMUS : Vous ne m'avez pas laissé finir… sans me plaindre.
LINDA : Ohhhhh ! Ooooohhhh ! Ooooohhhhh ! Ooooohhhhh ! (l'assistance rit et hue)
ADAMUS : Vous n'avez pas un boo… il n’y a pas de boo sur ce bouton. Ce que j’ai voulu vous dire c’est que je faisais tout ça en appréciant absolument chaque moment de ma vie. Et c’était en partie vrai, principalement vrai.
Nous y voici, des êtres très singuliers, parfois peut-être duels. Vous pouvez conduire une voiture et parler au téléphone, ce qui me stupéfie parfois. Mais vous pouvez faire une ou deux tâches - vous pouvez parler au téléphone et préparer le diner. Vous pouvez peut-être écrire sur votre ordinateur tout en écoutant de la musique. Pourquoi ? Pourquoi ? Parce que vous avez été programmés de cette manière, parce que votre énergie est canalisée, le flux, la distribution d'énergie dans votre corps de conscience ont été réglés de cette façon.
C'est faux. Il n'y a aucune raison pour que vous ne soyez pas capables de faire beaucoup de choses en même temps. Maintenant, il y a certaines limitations physiques et encore.

Alors, chers Shaumbra, apportons tout ceci ensemble, le point de notre discussion aujourd'hui est que vous êtes des êtres multi-talentueux et multidimensionnels, mais vous vous êtes retenus. Vous faites juste une chose ici, une chose là. Vous l’avez introduit dans le temps et l'espace et il est temps de disperser tout ça. Il est temps d’aller au delà. Il est temps de réaliser que vous pouvez commencer à faire des choses multiples.

Alors, devoir. Je ne donne pas souvent de devoirs à Shaumbra, mais c’est un devoir. Essayez de faire des choses multiples. Rentrez à la maison, travaillez avec des amis, travaillez avec un groupe, ceci ne doit pas être qu’une chose personnelle. Combien de choses pouvez-vous faire en même temps ?

Ce soir, vous pouvez continuer à avoir une conversation, à mangez vos saucisses, tout en dansant, par exemple ? Maintenant, le mental dit : « bien, tout d'abord, je ne devrais pas faire ça. Deuxièmement, peut-être que je ne peux pas faire ça. » Mais vous pouvez absolument le faire. Vous voulez être dans cette nouvelle énergie. Vous voulez être dans… l'Esprit est présent. L'esprit n’a pas à faire juste qu’une ou deux choses à la fois.

Il va être très maladroit au début. Essayez d'écrire avec les deux mains ou de taper à l’ordinateur d’une main, pendant que vous écrivez quelque chose de totalement différent de l'autre. Cela va être très bizarre au début, mais tôt ou tard vous allez avoir ce moment « aha » dont Tobias a parlé, et vous allez réaliser que la vie a été très confinée, très limitée, et a été vécue dans la dualité. Il n’y a pas de raison pour que cela continue de cette manière. Imaginez combien cela serait amusant de faire toutes ces choses en une fois.

Voici le secret. Vous ne pouvez pas y penser pendant que vous le faites, sinon ça ne marchera pas. Si vous y pensez, si vous essayez de dire « je vais mettre la moitié de mon attention ici et un quart ici et un quart ici, » cela s’écroule. Cela ne marche pas. Le mental est programmé, hypnotisé pour ne faire que peu de choses en même temps.

La réalité est qu’en ce moment vous en faites beaucoup. Vous pensez que vous vous asseyez ici à me regarder, à me huer, mais en fait vous faites beaucoup. Bien sûr vous avez vos yeux dans la conscience, et vous vous asseyez sur la chaise, des parties de votre corps gardent l’équilibre dans votre corps, vous savez, vous maintenant droit dans la chaise. Donc il y a toute cette activité.

Il y a beaucoup d'autres activités qui continuent. Il y a le travail de conscience. Il y a le travail de l’expansion en spirale qui continue en ce moment. Il y en a des libérations qui continuent en ce moment. Des parties de vous étudient d'autres potentiels en ce moment ; les potentiels de demain que vous étudiez en ce moment. Vous n’êtes simplement pas conscients de ces choses. Donc vous êtes multitâches.

Et quand vous jouez un peu – à essayer de taper à l’ordinateur et à écrire en même temps ou de faire deux, trois, quatre choses différentes - cela va être maladroit et vous allez probablement encore me traiter de tous les noms. Mais soudain vous allez commencer à réaliser qu’il y a beaucoup de choses qui arrivent et qu’il y a tellement plus que vous pourriez faire. Vous pouvez devenir beaucoup plus efficaces avec vos énergies. Vous pouvez alors libérer ces énergies pour vos très grandes créations, ou juste être heureux, en étant présents avec l'Esprit sur terre juste dans un bonheur total. Vous réalisez que vous n’avez rien à faire. L'analogie est que vous n'avez même pas besoin d'avoir des mots pour respirer. Cela aide parfois, peut-être à maintenir le roulement du train, et puis vous pouvez même laissez aller les mots et laissez aller la pensée.

Alors avec ça, chers amis, c’est l’heure de votre fête. Ma chère (à Linda), vous êtes adorable aujourd'hui. Oui, oui. (applaudissements) et je dois dire que vous auriez beaucoup impressionné le designer de la grande dame Frédéric Bartholdi. (un clip de feux d’artifice commence). L'architecte de la statue de la liberté, serait impressionné et honoré par vos faits. (applaudissements)
Alors avec ça, chers amis, je vous souhaite une belle fête. Et rappelez-vous que tout est bien dans toute la création.
Et il en est ainsi.

http://www.cerclecramoisi.com/spip.php?article306

_________________
"L'humilité sert à agir avec puissance"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Ven 22 Juil - 18:47 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Célébriän
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 2 082
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 19:32 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

La video de ce shoud avec sous titres en français :
  lookat
http://www.cerclecramoisi.com/video/index.html
         
          
           

anémone lotus s'ouvre anémone
           

_________________
"L'humilité sert à agir avec puissance"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Monique



Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 1
Localisation: LILLERS
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 18:48 (2011)    Sujet du message: Bonjour Répondre en citant

sssssssssalut tout le Monde ! je suis novice dans la participation aux forums
J'avais envie de partager avec d'autres shaumbras.
Est ce qu'il y en a ???  Laughing
La porte de la conscience est tellement grande et haute et accessible que nous n'y croyons pas, que nous ne la voyons pas, que je ne la vois pas. papilllon

A bientôt tous.                          






_________________
J'ai envie de parler Amour - Monique
Revenir en haut
Célébriän
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 2 082
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 19:02 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

HELLO  Monique binette rosecoeur
et welcome bouille yeux coeur

Nous sommes quelques unes sur ce forum sans nous coller forcément l'étiquette Shaumbra sur le front mort de rire rose

coeur meteo
   

_________________
"L'humilité sert à agir avec puissance"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Camille



Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2011
Messages: 11
Localisation: France
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Vierge (24aoû-22sep)
Signe Chinois: 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 11 Sep - 08:47 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

Bonjour,

C'est moi qui bugge ou bien la section française du cercle cramoisi n'est plus accessible ? Ce n'est pas cool pour les personnes qui ne comprennent pas l'anglais...

Bises à tous.

des coeurs
Revenir en haut
Célébriän
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 2 082
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 11 Sep - 11:10 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

Coucou Camille  bisoujaune Non ce n'est pas toi qui beugues mort de rire rose mais le cercle cramoisi !!  Bannir   Mr. Green

Leur adresse a changé
: http://www.cerclecramoisi.fr

Pour le moment ils sont dans l'impossibilité d'envoyer les newletters ... Sad

On attend la traduction du dernier shoud ....


des coeurs JOYEUX ANNIVERSAIRE CAMILLE des coeurs

arbre love arbre love
 

_________________
"L'humilité sert à agir avec puissance"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Camille



Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2011
Messages: 11
Localisation: France
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Vierge (24aoû-22sep)
Signe Chinois: 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 11 Sep - 13:49 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

Merci Célébrian, pour le lien

ange coeur et bisouilles

c'est cool 45 ans et encore plus envie de rigoler !!! arbre love
Revenir en haut
Maori
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Sep - 15:28 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

est-ce que la trad google du dernier shoud, vous intéresse ?

LE MATÉRIEL Crimson Circle
La série E2012

Shoud 1: «Vivre Votre conscience"

soleil animé06
Revenir en haut
Célébriän
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 2 082
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 16:26 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

Ben elle n'est touijours pas en ligneeeeee  gnéééééééééééé

ange coeur ange coeur
 

_________________
"L'humilité sert à agir avec puissance"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Célébriän
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 2 082
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 16:29 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

Mais j'ai une traduc google qui tient la route ....  Mr. Green
_________________
"L'humilité sert à agir avec puissance"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Maori
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Sep - 16:44 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

oui, même que je te l'ai envoyée  Hahahaha02

je disais çà pour Camille

binette coeur
Revenir en haut
Camille



Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2011
Messages: 11
Localisation: France
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Vierge (24aoû-22sep)
Signe Chinois: 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 20:29 (2011)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12 Répondre en citant

Merci Maori, pour la peine je te fais un énorme bisous !!! bisouilles
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:10 (2018)    Sujet du message: « L’Esprit est Présent » ~ SHOUD 12

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LES ENFANTS DE L'UN Index du Forum >>> SPIRITUALITE >>> SHAUMBRA Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo