LES ENFANTS DE L'UN Forum Index LES ENFANTS DE L'UN
BONJOUR ÊTRETÉ ! La route de l'Unité, de la fusion avec le SOI s'ouvre à nos cœurs ardents et nos yeux émerveillés
 

   FAQ  -  Search  -  Memberlist   -  Register   Log in
Expérience de la spirale shoud 11

 
Post new topic   Reply to topic    LES ENFANTS DE L'UN Forum Index >>> SPIRITUALITE >>> SHAUMBRA
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Maori
Guest


Offline




PostPosted: Wed 29 Jun - 08:15 (2011)    Post subject: Expérience de la spirale shoud 11 Reply with quote

Expérience de la spirale
SHOUD 11 - le 4 juin 2011


  
      
  
ADAMUS, canalisé par Geoffrey Hoppe
Présenté au Cercle Cramoisi
Le 4 juin 2011
www.crimsoncircle.com
      
  
  
  
Je suis ce que je suis, Adamus du domaine très souverain. Bienvenue à notre rassemblement, chers Shaumbra. Bienvenue à l’énergie de ce groupe – à vous tous ici à Canyon Hall, à ceux du monde entier, oui, voilà (il regarde dans la caméra) - salutations, bienvenue.       
Prenons ensemble une respiration profonde pour commencer notre journée.       

 
      
Je vais avoir besoin d’un verre d’eau, et… juste d’un verre, sans eau. Un verre clair. Avez-vous peur que je le casse ?       
LINDA : Ouais ! (rire)       

 
      
ADAMUS : Je savais que vous auriez peur ma Chère, et c’est pourquoi vous avez cassé un verre la nuit dernière. Hmmm. Ahhh. ‼ Ahhh (rire) de sorte que je n’aie pas eu à le faire aujourd’hui.       
LINDA : Je suis si heureuse d’avoir pu vous aider.       

 
      
ADAMUS : Pendant que j’attends mon verre… et je prendrai du café, sans sucre, avec de la crème, s’il vous plait. Ah, merci. (Suzy lui apporte un verre). Merci.       
LINDA : Merci, Suzy.       
ADAMUS : Alors, chers Shaumbra…       
LINDA : Vous allez le regretter, mais merci.       
ADAMUS : Ouais. Aujourd’hui, nous allons jouer à un petit jeu pendant que nous parlons. Aimeriez-vous faire cela ? (l’assistance répond, « oui ")       
LINDA : S’il n’y a aucun problème de sécurité.       

 
      
ADAMUS : Le jeu est tout à fait simple. Vous voyez, vous pensez que vous êtes venus ici pour être remplis de quelque chose. Vous pensez que vous êtes le fond de quelque chose. (il verse de l’eau dans le verre) est-ce que c’est environ la moitié ? Vous pensez que vous êtes le fond de quelque chose, donc vous pensez que vous êtes venus ici à cette réunion pour être remplis.
      
Ah ! C’est une illusion. C’est une grande illusion, et c’est à cela que la plupart des gens passent leur vie – à constamment essayer de remplir le verre, à constamment essayer d’avoir un peu d’abondance, un peu d’amour, un peu de jambes en l’air ou autre chose (rires). A constamment essayer de remplir ce verre. Alors ça diminue de plus en plus, et vous devez revenir et le remplir ailleurs. Ce n’est pas vraiment comme ça que les choses marchent. Pouvez-vous me tenir ça s’il vous plait. (il donne le verre à Linda)       
Le jeu auquel nous allons jouer aujourd’hui est ceci. (Adamus dessine une spirale sur le tableau)       

 
      
LINDA : Des cheveux bouclés ? (quelqu’un dans l’assistance dit une « spirale ")       
ADAMUS : C’est une spirale. Et c’est de cela dont il s’agit - la spirale. Il ne s’agit pas de remplir le verre, d’avoir constamment à le remplir de nouveau. Il s’agit de l’expansion, de la spirale constante.       
Alors ce que nous allons faire aujourd’hui - nous jouerons à un petit jeu si vous le voulez - nous allons évoluer aujourd’hui. Nous allons faire monter nos énergies en spirale aujourd’hui. Nous allons fleurir aujourd’hui. Nous n’allons pas simplement remplir le verre ; nous allons fleurir.       
Alors pendant que je parle, pendant que je donne ma dissertation - bonne ou pas bonne, ça n’a pas vraiment d’importance. En fait, je pourrais ne rien dire du tout. (pause). Je regarde juste s’il y a quelques applaudissements pour cela. Non, bon. (rires). Je pourrais ne rien dire …       

 
      
LINDA : C’était drôle.       
ADAMUS : C’était drôle. (rires). Vous les humains au moins, vous pouvez rire.       

 
      
Alors le jeu est, aujourd’hui je vais parler. Ah, j’ai plusieurs choses… J’ai beaucoup de choses. Nous pourrions être très très en retard, si nous le voulons ou nous pourrions juste aller dans le temps normal. Nous allons avoir l’EG – l’Energie de Guidance (canalisée par Kathleen Loughery) – qui se joindra à nous plus tard, et nous aurons une partie de « Répondez à la question » pour voir où cela vous mène… 
      
LINDA : Uh-oh.       
ADAMUS : … ou nous. Osent-ils demander ? Osent-ils demander ?       
Pendant que nous nous distrayons, que nous parlons, il y a ce divertissement qui continue…J’espère que vous vous êtes amusés, oui ? Je suis complètement diverti, Sart. (rires ; Sart porte un costume d’ange)       

 
      
Pendant que nous passons par la spirale, nous allons prendre quelques pauses. Vous pourriez même ne pas les remarquer, mais c’est une petite pause énergétique. Tobias l’a appelée un point de séparation. Cela veut dire que quand vous êtes dans le changement, vous allez au cycle suivant. Pendant que je passerai par les divers sujets d’aujourd’hui et que nous passerons par chaque question, nous prendrons juste une courte pause, presque indétectable, alors cette spirale pourra continuer, et nous prendrons ceux ci tout au long de la journée. (il dessine de petites marques sur la spirale) et quand nous aurons fini de les prendre, vous partirez un peu différents. Vous allez penser que vous avez appris quelque chose. Probablement pas. Probablement pas. Ah, je peux chatouiller votre mémoire, mais vous n’allez rien apprendre. J’espère que vous allez expérimenter quelque chose.       

 
      
Vous voyez la spirale ici. Avez-vous déjà vu un très grand bâtiment, a t-il l’air d’être arrondi - totalement arrondi ou entièrement arrondi ? Il ne l’est pas. Le bâtiment se compose d’une série de pierres plates ou de vitres planes, qui donnent l’illusion que le bâtiment est arrondi Mais il ne l’est pas.       

 
      
L’illusion de la spirale est en partie la même. Vous traversez la vie en pensant que vous êtes ici en ce moment (il dessine un « x ") et que vous prenez ce chemin et à la fin de l’après-midi, vous allez être ici (il trace une ligne à un autre « x "). Pas du tout. Vous êtes en fait dans cette belle spirale, une expansion, une évolution de vous-même. Vous ne remplissez aucun verre – je pensais que vous alliez tenir ceci (à Linda) - vous n’allez remplir aucun verre, parce que c’est le vieux schéma : Remplissez le juste un peu ; cela diminue. (quelqu’un pousse un petit cri car il renverse le verre sur le plancher) oh, ce n’est que de l’eau. (rires). Vous saviez que j’y allais. Vous pensiez que j’allais le faire droit sur vos genoux. (rires) Ahhh !       

 
      
LINDA : Il l’a fait.       
SHAUMBRA 1 (femme) : Je sais qu’il l’a fait !       
ADAMUS : Oui, absolument. (il prend une boisson différente) c’est une boisson forte. Ce serait très collant, alors nous ne ferons pas cela.       
Alors c’est le jeu. Nous allons en parler pendant la prochaine heure et demie ou alors arrêtons de penser. Laissez aller. Permettez que cela se produise.       
Prenez une respiration profonde. Spirale n° 1. Le point de séparation n° 1 vient de se produire.       
Énergies actuelles
Après… ne pensez pas tant ! Après. C’était des semaines intenses, et ce n’est pas fini. Bien, je dirais que nous sommes passés à travers 40%, Peter. C’était très, très intense.       
Vous saviez que j’allais faire ça. (il prend le chapeau à quelqu’un)       
SUSAN : Je l’ai apporté pour vous.       

 
      
ADAMUS : Oui. (il sort un journal chiffonné qui était dans le chapeau). Il y a quelque chose de bon dans le papier ? (rires). Est-ce que vous assimilez ça, vous absorbez ça, quand vous portez… ? (rires). C’est une manière très intéressante de lire le journal – mettez le dans votre chapeau. (il le met sur la tête). La fois prochaine un peu plus grand le chapeau ou je prendrai un channeleur (personne qui canalise une entité) avec une plus petite tête. (Dave prend une photo). Une de plus. (il en prend une autre). Ok, bon. Merci. 
      

 
      
Regardez, chers amis, une distraction… eh… (il regarde Sart qui porte un costume d’ange) diable ? ! (rires). Une illusion ! (plus de rires). Si je mourais et que j’allais au ciel et que je vous voyais, je me tournerais et courrais de l’autre côté ! ! (rires). Bien sûr, regardez, voici Cauldre qui porte ce chapeau idiot !       
LINDA : Venez ici, Sart. Avancez. Mettez vous devant et au milieu. Allez-y. Vous le méritez.       
ADAMUS : C’est Beau. Merci.       
SART : Bonjour Shaumbra ! (applaudissements de l’assistance) 
      
LINDA : Un ange effrayant.       
ADAMUS : Distraction n° 2. Prenez une respiration profonde.       

 
      
Vous voyez ? Mon point aujourd’hui est aussi facile. Il est aussi facile. Il ne prend pas toute la pensée. Pas de traitement. Nous parlerons de cela dans un moment, de la fin du traitement.       
Alors ces derniers mois, très intenses, et nous avons traversé environ 40% du chemin Comment gérez vous… oh, je ne devrais pas demander. Comment le gérez-vous ?       
SHAUMBRA 3 (femme) : Super.       

 
      
ADAMUS : Super. Je savais ça. Je peux voir le scintillement dans votre oeil.       

 
      
Chers Shaumbra, je veux que vous fassiez un arrêt sur image de vous-même maintenant, parce que les énergies sur terre n’ont jamais été si intenses. Il n’y a jamais eu de telles énergies de transition qui partaient, et de nouveaux arrivants qui se préparaient à entrer. Jamais il n’y a eu autant de stress dans le système. Je suis en fait étonné. Si j’étais un ange qui pariait, j’aurais parié que les choses se seraient cassées à ce jour. La bande élastique de la conscience humaine a été tirée très très fort, très fort, particulièrement ces dernières semaines, et elle va être encore plus étirée.       

 
      
Maintenant, il y a ceux qui aident à le soulager, en fait. En fait. Ils sont dans les informations. Ils sont… je ne veux pas dire qu’ils font le pêché de sacrifice pour vous, mais dans un sens ils le font. Le pêché du sacrifice.       
LINDA : Comme Edwards et Schwarzenegger ? (rires)       

 
      
ADAMUS : Alors vous avez lu… leur vie va soudain être un enfer, vous l’avez lu et vous avez dit : « je suis si heureux que ce ne soit pas moi. » (rires) mais c’était vous, d’une certaine manière. Mais une partie de ce qui est soulevé aux informations en fait n’est pas le grand drame lourd. Bien sûr, il y a des choses traumatisantes. Le marché est au niveau le plus bas qu’il n’a été de toute l’année. Jusqu’où peut-il descendre ? Nous pouvons le découvrir.       

 
      
LINDA : Honte sur vous. Ne dites même pas ça à haute voix.       

 
      
ADAMUS : Nous pouvons le découvrir. Vous avez en gros l’effondrement économique de la Grèce, qui va bientôt être suivi par d’autres pays. Ils ne l’appellent pas comme ça. Ils disent juste que le bilan n’est pas en équilibre. Bien, nous savons que quand votre bilan n’est pas en équilibre, c’est l’effondrement. (rires). Alors ils sont… et je parle au niveau émotionnel ici, pas même financièrement. (plus de rires). Alors… merci. J’ai beaucoup de tabourets de bar aujourd’hui. C’est bien. Je ne les utilise pas, mais je les aurais juste au cas où.       
Alors vous avez ces choses qui sont dans les informations, particulièrement dans un moment comme celui ci – les énergies sexuelles s’effondrent, le Congrès …Congrès…… (Adamus s’arrête pour regarder une femme qui a un déguisement de femme « enceinte » ; alors qu’elle l’invite plus près). Non… non ! (rires). Vous savez, la dernière fois que j’ai fait ça, je me suis retrouvé incarné sur terre. (plus de rires) De nouveau dans le tube de la naissance ! Zut ! Je ne vais pas encore tomber pour ce vieux tour !       
Donc vous avez une situation avec un membre du Congrès… et s’il vous plait ne riez pas.       

 
      
LINDA : Weiner !       

 
      
ADAMUS : Weiner. Vraiment. Vous avez Arnold. Vous avez toutes ces choses qui continuent, les situations économiques et tout le reste qui continuent. Je suis étonné que cela ne se soit pas cassé net. Et vous savez quoi ? Je sais que vous êtes tous inquiets à ce sujet. Je sais qu’il y a cette… oh, il y a cette vieille peur incrustée, en fait, une peur installée très profonde, une peur terrifiante, « Et si tout s’écroulait ? »       

 
      
Je voudrais que vous vous arrêtiez un instant et que vous arrêtiez d’essayer de porter tout ceci sur vos épaules. C’est une vieille chose Atlantéenne. Ah, (il baîlle) l’Atlantide. Mais vous la portez toujours avec vous. Vous êtes encore inquiets de « Et si ça s’écroulait ?       
Et si ça s’écroulait ? Et si ça s’écroulait ? Ah ! Vous voyez, ça ne va pas s’écrouler comme en Atlantide. Il y a trop - vous pourriez dire - je vais l’appeler « énergie de lumière » qui est prête à entrer ou qui attend tout autour. La conscience de l’humanité est en fait… c’est un équilibre intéressant. Vous n’allez pas avoir de destruction de la société d’une manière physique, mais vous allez avoir l’évolution de la société d’une manière très consciente. 
      

 
      
La conscience, chère Patricia, comme vous le savez, conscience va être le grand mot. Parlez des mégatendances. (il parle à Patricia Aburdene, auteur de « Megatrends 2010 ») La conscience. Les gens vont commencer à devenir plus conscients, et certains non. Et ils peuvent ne pas continuer ce voyage sur cette planète en ces temps et c’est correct. Ils peuvent aller dans leur propre quelque part, mais la conscience est le nouveau Soleil Levant ici.       

 
      
Manger de façon consciente, je vous ai entendu en parler, Linda d’Eesa. Vivre de façon consciente. Réalisez-vous combien de gens vivent de façon inconsciente ? Pratiquement tout le monde. Pratiquement tout le monde.       

 
      
L’abondance consciente. C’est un sujet séparé entier. Les relations conscientes. Est-ce que vous réalisez que c’est une couche d’hypnose énorme, dont j’ai parlé, et encore Shaumbra vous avez tendance à toujours être pris dedans. Vous avez toujours tendance à être étouffés par elle, mais vous apprenez. Vous apprenez. Vous vous réveillez. Vous apprenez, vrai ? Dites-moi que vous apprenez.       

 
      
LARRY : Oui.       
ADAMUS : Non je veux dire comme vous voulez le dire, comme vous apprenez.       
LARRY : (plus fort). Oui.       
ADAMUS : Vous êtes assis, vos bras sont croisés, vous pouvez à peine faire sortir les mots de votre bouche. Apprenez-vous ?       
LARRY : Oui.       
ADAMUS : A quel sujet ?       
LARRY : Je n’en ai aucune idée.       
ADAMUS : Au sujet d’aucune idée. (rires). Laissez-moi vous donner un conseil. La conscience !       
LARRY : Oh.       
ADAMUS : La conscience. Alors arrêtons-nous, prenons un moment. Nous venons - whew ! – de passer à travers un autre cycle ici. Super. Oh, cela vous distrait tellement.       
Vivre consciemment ! Vivez-vous consciemment ?       

 
      
LARRY : Non.       
SHAUMBRA (femme) : Dites le…       
LARRY : D’accord, oui.       
ADAMUS : Oui. Vraiment ?       
LARRY : Peut-être.       

 
      
ADAMUS : Peut-être ? Vous voyez, il y a ce brouillard - et je ne vous ai pas choisi, c’est vous qui avez voulu que je vous choisisse. Vous avez voulu que je vous choisisse. Il y a du brouillard, et il est facile d’y entrer. Ne vous blâmez pas. Laissez-moi faire ça. (rires) Mon drôle de transparent. (il demande le dessin animé qui rit)       
ll est très facile de se faire attraper dedans, parce que vous, mon cher ami, vous prenez toujours sur vous les choses des autres. Vous ne pensez pas que vous le faites, mais vous le faites, constamment, et cela vous met dans le brouillard.       
Vous… vous… oh, je vais le dire. Est-ce que je peux ? Vous ne vous aimez pas ? Uh, ouais. Est-ce que vous aimez de ne pas vous aimer ?       

 
      
LARRY : Non.       
ADAMUS : Non ? Pourquoi le faites-vous ?       
LARRY : L’habitude.       

 
      
ADAMUS : L’habitude. Absolument, l’habitude. Peut-être une habitude confortable. Que se passerait il si vous vous aimiez, si vous sortiez d’ici aujourd’hui en vous aimant absolument ? N’y pensez pas, mais vraiment en vous aimant. Quelles sont les ramifications ?       
LARRY : Le bonheur.       

 
      
ADAMUS : Non, votre vie va être un enfer pendant une courte période. Absolument. (rires) absolument, parce que tout ce que vous avez installé dans votre vie, les prémisses entiers de votre vie sont « je ne m’aime pas, cependant, je vais rester inconscient et je vais laisser les gens continuer à se nourrir de moi. Je vais prendre soin de tout le monde mais pas de moi » même si vous êtes dans le rôle d’être en fait un standard. Et vous attendez un rapide un coup de pied dans…       

 
      
LARRY : Les fesses.       

 
      
ADAMUS : Oui, et voilà. Et vous rendez vous compte que vous parlez pour tout le monde. … pour tout le monde. Alors si vous sortiez d’ici et que vous vous aimiez vraiment réellement, absolument, la vie que vous connaissez volerait en éclats. Ce n’est pas mauvais, et je fais le lien ici avec ce dont je parle - ce sujet où l’humanité est étirée aussi fortement qu’une bande élastique       
      
Mais tout changerait. Tout évoluerait, et cela voudrait dire un nettoyage des vieilles énergies, des énergies bloquées, et nous avons parlé, vous les avez. Mais vous voulez toujours vous accrocher à elles, parce qu’il y a une peur inhérente, « Et si je laissais aller ? » C’est la vieille peur profonde, sombre et abyssale. « Et si je laissais aller ? Je vais tomber dedans. » Puis les petits fragments que vous avez de ce que vous appelleriez joie de vivre, vous pourriez les perdre aussi. Mais, chers Shaumbra, cher Larry, chers amis, je peux vous dire que c’est un temps différent maintenant. Il est temps de laisser aller cela. Il est temps de cesser de penser à cela, il est temps de le faire, en fait de s’aimer - la chose la plus dure que vous ferez jamais. La chose la plus dure que vous ferez jamais - s’aimer soi même. 

   
  
Alors, prenez une respiration profonde. Ah, nous venons maintenant de passer par trois niveaux environ. Je sais que (à Larry) vous ne pouvez qu’attendre que je revienne de l’autre côté de la salle. (rires). Vous vous dites : « Laissez-moi tranquille ! Retournez là bas ! C’est l’été ! » mais je ne vais pas le faire parce que je m’amuse trop. Et vous aussi.       

 
      
LARRY : Merci.       

 
      
ADAMUS : Oui, bien. profonde respiration. Whew !       
Vous voyez ? Nous n’avons plus à penser à ce truc. Uh Uh. Juste vous laissez aller à travers cette spirale. Et pour vous, en particulier, ne pas penser, ne pas chercher à comprendre, juste passer par cette spirale. C’est si facile. Je l’expliquerai. Okay, merci.       
LARRY : Merci.       

 
      
ADAMUS : Applaudissements pour Larry. (applaudissements de l’assistance) oh, je ne serais pas Adamus si je ne faisais pas des choses comme ça. La question est, à quand votre tour ?       

 
      
Donc, chers Shaumbra… (Adamus s’arrête pour boire une petite gorgée) oh ! Une autre spirale. C’est si facile.       
Je joue avec vous aujourd’hui ou je joue « avec » vous aujourd’hui, je devrais dire. C’est si facile.       
Je veux demander une fin pour toute cette lutte et pour tout ce stress mental et tout ce makyo. Cela n’a pas à se faire de cette façon. Cela n’a vraiment pas à se faire de cette façon, jamais.
 

   
  
Anges et extraterrestres

J’ai eu mon moment de - bien, la vie n’est pas un bon mot pour ça – mon moment de souveraineté il y a une semaine à Varsovie. J’ai aimé la Pologne et je l’aime toujours. J’ai passé beaucoup de temps là, et lors de mes dernières années de solitude sur cette planète dans un corps physique, j’ai passé beaucoup de temps en Allemagne du nord et en Pologne du nord. Pourquoi ? A cause de la terre, de la nature, des énergies, je pouvais communier avec moi à travers la nature.       

 
      
J’ai également passé beaucoup de temps là bas parce que j’ai été perturbé par ce qui avait lieu dans les autres royaumes - l’interférence. Les anges peuvent interférer ! Ne croyez pas que tous les anges sont bons. Vous pensez… (à Sart) levez-vous, s’il vous plait. (Rires d’Adamus) que c’est un bon ange ! Ouais. 
      

 
      
Les anges… vous étiez un ange, et vous êtes devenu bloqué. Certains anges deviennent bloqués, sont devenus bloqués. 

   
  
Comme je l’ai dit dans notre discussion le week-end passé (des anges et des extraterrestres), il y avait ce magnifique rocher, maintenant appelé Terre, qui a été installé comme endroit d’évolution. L’évolution vient avec beaucoup plus d’élégance et elle est remplie de plus d’expériences quand vous pouvez entrer dans la matière physique sur une planète comme celle ci. Donc quand la planète entière a été ensemencée … il y avait des anges, des groupes appelés